Après la décision de Carrefour Banque de cesser la gestion du compte C-zam, des milliers de clients ont profité de l’offre de bienvenue proposée par son partenaire Nickel. Celle-ci va d’ailleurs être prolongée.

C’est fini. Depuis le 15 juillet, Carrefour Banque a bouclé la clôture de chaque compte de son offre C-zam lancée en 2017. Détenue par Carrefour et par BNP Personal Finance, Carrefour Banque proposait depuis la mi-mai une solution de repli aux clients de C-zam avec l’ouverture d’un nouveau compte chez son concurrent à l'offre la plus proche, Nickel, qui appartient aussi à BNP Paribas. A la clé, le remboursement, pour toute ouverture d’ici la fin juin, des 20 euros de cotisation annuelle pour la première année.

Interrogée par MoneyVox, Marie Degrand-Guillaud révèle que ce coup de pouce a déjà séduit environ 10 000 clients C-zam. De quoi booster les chiffres de Nickel qui a enregistré 38 000 ouvertures de compte en juin, un record. Et l’exode venant de Carrefour Banque n’est peut-être pas terminé. « Nous prolongeons l'offre jusqu'à fin juillet pour les clients qui n'auraient pas encore récupéré leur solde chez C-zam et qui auraient besoin d'une solution alternative », indique la directrice générale de la marque leader des banques mobiles en France.

Banque pour les jeunes : comparatif des offres pour les étudiants et jeunes actifs

Si selon les derniers chiffres diffusés par Carrefour Banque, il y avait 120 000 comptes C-zam à fin 2018, Marie Degrand Guillaud explique ne pas connaître « le nombre de clients actifs avant l'annonce de la fermeture du service ». En se séparant de son offre de compte bancaire bon marché, Carrefour Banque recentre désormais ses activités sur le crédit et sur sa carte Pass.

En savoir plus sur le compte Nickel