Le coût moyen d'un virement instantané dans les banques françaises a augmenté de plus de 10% en 2021.

C'est l'un des rares nouveaux services proposés par les banques françaises, et il est désormais bien implanté. Selon le rapport 2021 de l'Observatoire des tarifs bancaires du CCSF (1), le virement instantané, qui permet de transférer de l'argent d'un compte à l'autre en moins de 10 secondes, figurait au 5 janvier 2021 dans les brochures tarifaires de 9 enseignes sur 10. Seules 12% d'entre elles manquaient encore à l'appel, soit 13 au total contre 37 en avril 2020.

Et encore : parmi elles figuraient les marques du Crédit Mutuel Arkéa (Fortuneo Banque, Crédit Mutuel de Bretagne, Crédit Mutuel du Sud-Ouest) chez qui le virement instantané, gratuit, a pris la place du virement classique et ne figure pas en tant que tel au catalogue. Les retardataires se nommaient donc BforBank, ING, Ma French Bank et Orange Bank côté banques en ligne ; Allianz Banque, Axa Banque, Crédit agricole Provence Côte d'Azur (2), Crédit mutuel Nord Europe, HSBC et Milleis Banque côté banques traditionnelles.

0,76 euro pièce en moyenne

Cette quasi-généralisation, toutefois, n'a pas encore permis de faire baisser les prix. Toujours selon l'Observatoire des tarifs bancaires, le coût moyen pour le consommateur d'un virement instantané occasionnel externe (vers une autre banque) effectué par internet a augmenté de 10,12% entre 2020 et 2021, passant de 0,69 à 0,76 euro. Ce prix moyen a été calculé en incluant la quinzaine de banques pratiquant la gratuité. Dans les enseignes payantes, l'opération est généralement facturée 1 euro. Il faut toutefois rappeler que les paiements instantanés de petit montant effectués avec Paylib entre amis sont, eux, gratuits.

Jusqu'à 120 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

La hausse touche aussi, dans une moindre mesure, les virements occasionnels externes via l'appli mobile (+6,93%, 0,20 euro), au téléphone et en agence (+1,04%, 4,86 euros pour les deux). Certaines banques font également payer les virements instantanés internes (entre 2 comptes tenus par la banque) : 1,30 euro en moyenne par téléphone ou en agence. En revanche, les virements instantanés internes via le site web, ainsi que leur réception quelle soit le compte d'origine restent partout gratuite.

Un euro, trop cher pour la BCE

Cette inflation s'explique, selon l'Observatoire du CCSF, par des hausses tarifaires classiques, mais également par des arrêts de la gratuité dans certaines enseignes. A contre-courant, donc, de la volonté de la Banque centrale européenne, qui souhaite en démocratiser l'usage. Un des membres de son directoire, Fabio Panetta, a déploré en mai dernier que les virements instantanés soient « parfois proposés aux consommateurs pour 1 euro par transaction ». Il a appelé les banques à pratiquer des prix qui « ne soient ni excessifs ni cachés aux consommateurs ».

Les banques les moins chères

(1) Comité consultatif du secteur financier, qui réunit les différentes parties du secteur financier (banques, consommateurs, syndicats, etc.) sous l'égide de la Banque de France. (2) Le virement instantané a été ajouté à la brochure tarifaire du Crédit agricole Provence Côte d'Azur publiée en juillet 2021, au prix de 1 euro pièce.