BNP Paribas ne prend plus de frais d'émission sur les virements vers des comptes étrangers effectués dans une quarantaine de devises. Principale condition : qu’ils soient programmés en ligne. Les clients d’Hello Bank sont aussi concernés.

C’est une économie importante que vont faire les clients particuliers ou professionnels de BNP Paribas concernés par cette évolution tarifaire. Concernés, ils le sont s’ils transfèrent régulièrement de l’argent vers un compte situé en dehors de l’Union européenne, précisément hors de la zone SEPA (en dehors de l’UE et de quelques pays limitrophes comme la Suisse, l’Islande ou encore la principauté de Monaco).

En effet, depuis courant février, les clients de BNP Paribas, mais aussi de sa banque privée et de sa banque en ligne Hello Bank ne paient plus de frais d’envoi sur les virements internationaux émis dans une quarantaine de devises. Habituellement, ce type d’opération peut revenir à plusieurs dizaines d’euros en fonction du montant du transfert. Ce nouveau service s’appelle « virement international ». Il est disponible pour les tous les clients majeurs et s’active dans l’espace client. Car cette absence de frais ne vaut que pour les virements émis en autonomie depuis l’application mobile « Mes Comptes » de la banque ou l’espace personnel en ligne. En agence BNP, les virements non SEPA continuent à coûter au minimum 8 euros.

Autre subtilité : la gratuité s’applique aux seuls virements émis dans la devise du pays du bénéficiaire. Exemple : vous faites un virement en dollars vers le compte Bank of America de votre fille qui s’est expatriée aux Etats-Unis, pas de problème ! Vous ne payez pas de frais d’émission. En revanche, si vous lui faites un virement en euros, l’opération reste payante. Elle coûte 3 euros si l’envoi est adressé à un établissement filiale de BNP Paribas (1) et 15 euros sinon. Dans le jargon bancaire, un transfert effectué dans une monnaie différente de celle utilisée par les locaux est dit « délocalisé ». 15 euros, c’est aussi le tarif qui vous sera facturé si l’opération ne peut aboutir faute de données remplies correctement, comme le code de routage ABA, l’équivalent aux Etats-Unis du code banque du RIB français.

Le taux de change reste à comparer

S’agissant du taux de change, celui-ci varie évidemment dans le temps et dépend donc du moment où le virement est émis. Toutefois, le taux appliqué sera communiqué au moment de l’opération et garanti sauf, éventuellement, le week-end ou durant un jour férié en cas de mouvements de change très importants. « Sur ces périodes, en cas de variation inhabituelle (+ ou - 10%) du cours de change, BNP Paribas se réserve le droit de ne pas exécuter l’ordre de virement international », précise BNP Paribas sur son site. La banque n'a pas recours à un prestataire pour assurer ce service de virements internationaux. Il s’agit d’une solution technique interne.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Frais d'émission ou pas, il est important de tenir compte de ce taux de change avant de faire votre virement. Car celui-ci peut varier d’un établissement à un autre. C’est pourquoi prenez quelques minutes pour comparer le taux appliqué par BNP Paribas à celui proposé par d’autres acteurs du transfert international comme PayPal, Wise (anciennement TransferWise) ou encore Western Union.

A l’heure actuelle une quarantaine de devises sont compatibles avec ce service de BNP Paribas, dont le dollar américain ou canadien, la lev bulgare, le dinar algérien ou encore le yuan chinois. BNP Paribas promet que de nouvelles devises seront ajoutées progressivement courant 2021. La banque promet aussi des délais d’exécution raccourcis, de 24 heures pour les devises les plus utilisées, comme le dollar américain ou la livre sterling, et de 2 jours pour les autres devises.

Plus d'infos sur les tarifs de BNP Paribas et les frais d'Hello Bank

(1) BNP Paribas El Djazaïr en Algérie, BICIAB au Burkina Faso, Bank of Nanjing en Chine, Bank of the West aux États-Unis, BICI en Guinée, BMCI au Maroc, BICI au Sénégal, BICICI en Côte d’Ivoire, Fortis Bank Turkey et TEB en Turquie, Urksibbank en Ukraine.