Société Générale permet à ses clients qui ont opposé leur carte bancaire de continuer à payer avec leur mobile. Pour la banque rouge et noir, ce n'est pas « un marché de niche » puisque 15% des 5 millions de cartes bancaires en service par leurs soins sont mises en opposition chaque année.

Si vous êtes tête en l’air ou malchanceux, cette nouveauté est faite pour vous. En cas de perte ou de vol de votre carte bancaire, la Société générale propose désormais à ses clients d’en éditer une nouvelle en quelques secondes directement sur votre smartphone, juste après avoir fait opposition sur l'application Société Générale.

Cette carte digitale instantanée reste pour le moment réservé aux détenteurs d'iPhone et d'Apple Watch, via l’application mobile Apple Pay. Pour les utilisateurs d'Android, il faut encore patienter un peu.

Résultat, le client peut continuer à régler ses achats en magasin et en ligne avec son smartphone, sans limite de montant autre que celui autorisé par la banque, en attendant de recevoir par courrier sa nouvelle carte.

15% des cartes de la Société générale mises en opposition chaque année

« Quelques secondes à peine après avoir fait opposition sur une carte bancaire volée ou perdue, le client équipé d'un iPhone reçoit un SMS l'informant qu'une version digitalisée de sa future carte bancaire est disponible, précise Julien Claudon, responsable Cartes bancaires et services digitaux de la Société générale au Parisien. Nous enregistrons chaque année entre 500 000 à un million de mises en opposition de cartes, cela correspond à environ 15% de notre parc de cartes bancaires, ce n'est pas un marché de niche ». Pour la banque, le gros du travail de conception a consisté à assurer l’utilisateur que ses données bancaires restent confidentielles.

Économisez jusqu'à 50% sur votre assurance emprunteur

En juin 2019, 2,2% de Français avaient pris l’habitude de régler une part de leur achat via leur mobile. Un taux inférieur à l’Espagne (7%) ou à la Grande-Bretagne (6,6%). C’est en Asie que la pratique est la plus répandue : autour de 30% de Chinois et d’Indiens utilisent ce mode de paiement et près de 15% en Indonésie.

Pour aller plus loin : le comparateur des banques les moins chères