L’offre Welcome de Boursorama Banque, facturée jusqu’ici 1,50 euro par mois, devient gratuite. La banque en ligne, toujours aussi agressive commercialement, propose désormais un compte avec carte bancaire gratuite sans condition de revenus ni de dépôts, mais avec certaines limites d’usages.

Orange Bank n’a toujours pas débarqué sur le marché que son onde de choc se fait déjà sentir sur ses principales concurrentes, les banques en ligne. La semaine dernière, ING Direct dévoilait une nouvelle carte bancaire, aux caractéristiques (temps réel, blocage instantané, etc.) très proches de la future carte Orange Bank. Aujourd’hui, c’est Boursorama Banque, leader du marché, qui s’aligne sur les conditions du nouvel entrant, en proposant une carte bancaire gratuite sans conditions de revenus ou de dépôts.

Depuis septembre 2016, Boursorama avait déjà largement ouvert ses portes, aux jeunes notamment, en renonçant aux conditions de revenus qui l'empêchaient d'attirer la clientèle la moins solvable. Mais cette offre dédiée, baptisée « Welcome », était payante : 1,50 euro par mois. Un an plus tard, changement de stratégie : la filiale de la Société Générale a finalement choisi de se passer de cette maigre facturation.

Lire sur le sujet : Pourquoi Boursorama se résout à proposer une carte bancaire payante

Pas de commissions pour les paiements à l’étranger

La gratuité de la Visa Classic version Welcome n’est toutefois pas sans conditions. Boursorama Banque impose en effet un usage minimum : « au moins une opération de paiement constatée par mois ». A défaut, la carte sera facturée 5 euros mensuels. Elle dispose aussi de plafonds par défaut plus limités que la Visa Classic destinée aux clients remplissant les conditions de revenus : 200 euros (contre 310 euros) de retraits sur 7 jours flottants ; 600 euros (contre 1 500 euros) de paiements sur 30 jours flottants.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

De manière assez paradoxale, les clients Welcome bénéficient d’un avantage tarifaire inédit : la gratuité sur les paiements par carte en devises, alors que les autres clients sont facturés d'une commission équivalente à 1,95% du montant de l'achat. Une manière, sans doute, de contrer l’émergence des néobanques comme Compte Nickel, C-zam, N26 ou Revolut, qui ont fait des voyageurs une cible privilégiée. La carte Welcome affiche par ailleurs un atout supplémentaire par rapport à eux : un découvert autorisé de 100 euros par défaut à l’ouverture, revalorisable et modifiable en temps réel après 3 mois, en fonction de l’activité du compte.

Plus d'info sur le Compte bancaire Boursorama et l'offre Welcome de Boursorama