La néobanque néerlandaise Bunq lance aujourd'hui la 4e version majeure de son application mobile, centrée sur la gestion des dépenses.

L'inflation et la dégradation du contexte économique inspirent les néobanques mobiles et autres applications de paiement. Elles y voient une opportunité de valoriser leur savoir-faire technologique en proposant de nouvelles fonctionnalités de gestion budgétaire. Bunq en est un exemple, parmi d'autres.

Dix ans après sa création, la néobanque néerlandaise a dévoilé ce soir la 4e version majeure de l'application mobile qui lui sert d'unique canal relationnel avec ses clients. « Elle est dotée de fonctionnalités qui permettent aux utilisateurs d'avoir un meilleur aperçu de leurs habitudes de dépenses et de terrasser l'inflation », annonce Ali Niknam, CEO et fondateur de bunq, dans un communiqué.

Principale nouveauté, « Easy Budgeting » (« budgétisation facile » en VF) permet de créer et d'alimenter des sous-comptes correspondant à différentes catégories de dépenses (l'alimentation, le shopping, les vacances). « Grâce à une technologie conçue par Bunq en voie d'être brevetée, les dépenses sont automatiquement déduites du sous-compte associé à la catégorie de dépense », détaille la néobanque dans un communiqué.

Un principe qui transpose, dans l'univers numérique, les enveloppes en papier utilisées par nos grands-parents. Garnies de cash, en début de mois, en fonction de l'argent disponible pour chaque poste budgétaire, elles leur permettaient de suivre l'évolution de leurs dépenses au jour le jour, pour tenir jusqu'au prochain salaire. Simple, mais efficace.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Autre nouveauté : les « dépenses de groupe » permettent de partager équitablement les frais liés à un événement (un anniversaire, un week-end, etc). Cela vous rappelle quelque chose ? C'est logique : Bunq a racheté en mai 2022 Tricount, la fintech belge qui a popularisé le concept des dépenses partagées.

Comparez les offres des applications de paiement