Un homme de 34 ans vivant dans les Alpes-Maritimes a été escroqué de 24 000 euros fin juillet via Leboncoin. Il cherchait à vendre son Audi sur la plateforme de petites annonces. Il s'est fait avoir par un acheteur qui lui a fourni des pièces authentiques, mais un chèque de banque falsifié, refusé par la banque de la victime plusieurs jours après la conclusion de la vente.

Il disposait de toutes les pièces justificatives et d'un chèque en bonne et due forme, et pourtant... Un père de famille de 34 ans, vivant dans les Alpes-Maritimes, a été victime d'une escroquerie en vendant sa voiture sur Leboncoin fin juillet, rapporte Le Progrès.

La victime n'a pourtant jamais eu de soupçon vis-à-vis de l'acheteur et la vente s'est déroulée sans accroc. Le trentenaire a publié le 28 juillet dernier une annonce sur la plateforme pour vendredi son Audi A3 Sportback pour 24 000 euros. « J'ai eu un appel dans la journée d'un acheteur », se souvient l'homme. « Il semblait pressé de conclure la vente. »

Un chèque discrètement falsifié

L'acheteur, un homme de 27 ans vivant à Saint-Chamond (Loire), a proposé de venir dès le week-end suivant. Avant son départ, il a envoyé au vendeur une copie de sa carte d'identité, du chèque de banque qu'il avait fait émettre au nom du vendeur et sa réservation de bus pour venir.

Le vendeur et l'acheteur étant de la même banque, le Crédit Agricole, le trentenaire a fait vérifier l'émission du chèque. Une conseillère lui a confirmé qu'il était bien authentique. Le père de famille est donc allé chercher l'acheteur le jour de son arrivée pour conclure la vente comme prévu.

Jusqu'à 150 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif des banques en ligne

« À ce moment-là, je suis confiant », se souvient la victime, qui s'est confiée au Progrès. La vente se fait et le chèque est encaissé le jour même. Mais, quatre jours plus tard, les 24 000 euros sont repris sur le compte bancaire du vendeur pour provisions insuffisantes sur le compte du payeur. Le chèque était en réalité falsifié, une information impossible à vérifier en amont pour la victime. Cette dernière a porté plainte à la gendarmerie et espère rapidement récupérer la somme (ou sa voiture).