Crédit Mutuel Alliance Fédérale a mandaté l'ancienne ministre Fleur Pellerin pour suivre et évaluer les engagements sociétaux et environnementaux de la banque, a annoncé cette dernière mercredi.

Fleur Pellerin présidera un Comité de mission qui « s'assurera que l'entreprise met en place les moyens, la gouvernance et l'ambition nécessaire pour progresser dans ses missions » de responsabilité sociétale et environnementale (RSE), précise un communiqué.

Crédit Mutuel Alliance Fédérale regroupe 14 caisses du Crédit Mutuel sur les 18 existantes et se présente comme la première banque au statut d'entreprise à mission. Elle a pris depuis février 2020 quatorze engagements concrets à atteindre d'ici fin 2022 « pour améliorer l'impact du groupe mutualiste sur l'environnement qui l'entoure ». Parmi eux l'arrêt du financement de nouveaux projets dans le pétrole et le gaz ou encore l'attribution d'un conseiller dédié et non commissionné à chaque client sociétaire.

« Certains objectifs sont déjà atteints, d'autres sont très ambitieux », a constaté Fleur Pellerin, jointe par l'AFP. « Je serai particulièrement vigilante sur les questions des discriminations, d'égalité salariale, de démocratie interne et de gouvernance ».

Rattachée au cabinet du président de la banque, Nicolas Théry, une équipe dédiée suivra le dossier, accompagnée par la société d'audit et de conseil KPMG.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Fleur Pellerin a été ministre déléguée chargée des PME, de l'Innovation et de l'Économie numérique de 2012 à 2014, puis ministre de la Culture de 2014 à 2016. Elle a créé à sa sortie du gouvernement la société d'investissement Korelya Consulting, destinée à accompagner des investissements dans les start-up numériques.