D’après nos informations, BNP Paribas teste un nouveau concept de conseiller bancaire personnel : le conseiller Affinité. Ce service payant s’adresse en premier lieu aux clients patrimoniaux et aux personnes âgées qui souhaitent déléguer la gestion de leur compte au quotidien.

De la même façon qu’ils paient un rendez-vous chez le coiffeur ou une consultation médicale, plus de 4 Français sur 10 seraient prêts à payer les rendez-vous avec leur conseiller bancaire, d’après un sondage réalisé en 2019 par le cabinet de conseil Deloitte. A deux conditions : avoir, par ailleurs, une carte gratuite et pouvoir échanger avec un interlocuteur expert.

Ce scénario n’est pas si farfelu. Comme l'expliquait récemment à MoneyVox Frédéric Guyonnet, président du SNB CFE-CGC, premier syndicat du secteur bancaire, payer sa consultation avec son banquier existe déjà en Grande-Bretagne. Et « dans un contexte économique difficile marqué par les taux bas et la pression concurrentielle, on peut aussi imaginer qu'un service client plus qualitatif pourra à terme être monétisé », avançait, à l’automne dernier, Julien Maldonato, associé chez Deloitte, spécialiste de l’industrie financière.

Un conseiller « Affinité » inspiré des services de banque privée

En France, même si ce pilote reste encore assez éloigné du modèle anglo-saxon, BNP Paribas teste depuis moins d’un an le conseil payant. Selon nos informations, la banque proposerait à certains clients les services de nouveaux conseillers bancaires personnels. Issus de la gestion de patrimoine et de la banque privée, ces conseillers, baptisés « Affinité », seraient mandatés pour gérer les opérations courantes d’un nombre restreint de clients en portefeuille. « Ce service s’adresse par exemple à des personnes âgées, ayant du patrimoine, qui vont déléguer la gestion de leur compte à leur conseiller Affinité qui va initier pour eux les virements nécessaires, remplir leur feuille d’imposition ou encore faire des arbitrages pour leur épargne », nous explique une source proche.

Comparatif des offres des cartes bancaires pour un voyage à l'étranger

Mais ce suivi personnel a un coût : 12 euros par mois. Le prix de la garantie, aussi, de conserver sur la durée le même interlocuteur. En effet, alors qu’il est fréquent que les clients changent de conseiller tous les 2 à 3 ans, les personnes basculant sur l’offre « Affinité » auraient la garantie que leur conseiller attitré soit moins soumis au turnover et « les suivent sur un certain nombre d’années », évoque notre source.

Voir notre classement des banques les moins chères