Plan du site Rechercher
Orange Bank

La cybersécurité des banques françaises étrillée

Carte bancaire verrouillée par un cadenas
© weerapat1003 - Fotolia.com

Les cyber-attaques ne cessent d'augmenter et les établissements bancaires qui multiplient les accès à distance pour leurs clients sont une cible de choix. Une étude menée pendant la crise sanitaire du Covid-19 montre que les banques françaises sont globalement moins bien protégées que leurs homologues européennes.

Votre banque est-elle bien préparée à une cyber-attaque ? La réponse est globalement non pour les huit banques françaises testées du 1er mars au 11 mai selon une étude menée à l’échelle européenne pendant la crise sanitaire du coronavirus par D-Rating. Ainsi, Arkea, Banque Populaire, BNP Paribas, Caisse d’Epargne, Crédit Agricole, Crédit Mutuel, Orange Bank et Société Générale font moins bien que la moyenne des 60 banques étudiées en matière de protection des accès de leurs sites web et de leurs applications mobiles.

En France, la moitié des banques testées se retrouve dans le groupe C avec un résultat compris entre 20 et 50 points sur 100. L’autre moitié se situe dans le groupe B. La meilleure des banques françaises est créditée de 75 points et la plus mauvaise de 20 points. Les banques suisses, autrichiennes et néerlandaises obtiennent les meilleures moyennes.

Les risques d'attaque multipliés en temps de crise

Ce classement est basé sur la détection des vulnérabilités et des menaces relatives aux applications Android et des sites Web. En période de crise, les risques d’attaque en ligne sont décuplées, constate D-Rating. La crise du COVID-19 est potentiellement un moment opportun pour les cybercriminels qui peuvent profiter d’une moindre vigilance des banques confrontées à de multiples difficultés et à une utilisation accrue des outils digitaux par les clients pour se connecter à leur banque.

Cité dans la présente étude, Fabio Panetta, membre du comité exécutif de la Banque Centrale Européenne, évalue le coût potentiel des cyberattaques sur l'économie mondiale à au moins 40 milliards d'euros, soit une hausse de 72% au cours des cinq dernières années. Selon lui, une entreprise sera attaquée par un logiciel de rançon toutes les 11 secondes d’ici 2021.

Lire aussi : mode d'emploi pour éviter les arnaques sur internet

Partager cet article :

© MoneyVox / SA / Juin 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox
Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !