La Banque de France va verser 6,1 milliards d'euros à l'Etat cette année, soit 500 millions de plus que l'an dernier, rapporte le quotidien Les Echos dans son édition à paraître lundi, faisant état d'un « nouveau record ».

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Pour 2018, la banque centrale française avait fait état d'un produit net d'activité en hausse de 13% à 9,2 milliards d'euros, porté par la poursuite des achats de titres décidés par la BCE, ce qui avait permis le reversement de 5,6 milliards d'euros à l'Etat.

Pour l'exercice 2019, la Banque de France a enregistré pourtant une baisse de ce produit d'activité, tombé à 8,6 milliards d'euros. Son résultat net s'affiche à 3,8 milliards d'euros, contre 4,6 milliards d'euros un an plus tôt du fait d'une charge d'impôts plus élevée en 2019, indique le quotidien financier.

Malgré ces indicateurs en baisse, Les Echos assure qu'en raison « de la performance exceptionnelle des marchés actions en 2019 », la contribution de la BdF aux finances de l'Etat atteint un nouveau record, à 6,1 milliards d'euros.