Plan du site Rechercher

BNP Paribas renforce sa politique de sortie du charbon

  • MoneyVox avec AFP
  • ,
Centrale à charbon au coucher du soleil, Pocerady en République tchèque
© kamilpetran - stock.adobe.com

Le groupe bancaire BNP Paribas a annoncé lundi un renforcement de sa politique de sortie progressive du charbon, en étendant notamment l'arrêt complet de ses financements au secteur à l'ensemble des pays de l'OCDE en 2030.

En novembre 2019, le groupe avait annoncé l'arrêt de ses financements au secteur du charbon en 2030 dans l'Union européenne et en 2040 pour le reste du monde.

Désormais, « BNP Paribas élargit à la totalité des pays de l'OCDE son objectif de fin en 2030 de l'utilisation du charbon par ses clients producteurs d'électricité », fait savoir dans un communiqué la banque, qui précise que la grande majorité de ses clients producteurs d'électricité se situe en Europe et dans les autres pays de l'OCDE.

En outre, « dès aujourd'hui, aucun nouveau client dont la part de chiffre d'affaires liée au charbon est supérieure à 25% ne sera accepté par BNP Paribas », est-il ajouté. Le groupe explique par ailleurs qu'il poursuivra « son engagement de mettre fin, à brève échéance, aux relations avec tout client développant de nouvelles capacités de production à base de charbon ».

Des progrès pour certaines ONG

Il estime que sa politique va se traduire par une réduction « de moitié environ » du nombre d'entreprises clientes recourant au charbon pour une part de leur production d'électricité. Les clients restant dans son portefeuille sont des entreprises « indispensables à la production d'électricité pour les populations » et qui sont inscrites elles-mêmes dans une « trajectoire de sortie du charbon » compatible avec l'accord international sur le climat signé à Paris en 2015 dans le cadre de la COP21.

Ces annonces ont été qualifiées « d'amélioration » par certains ONG environnementales, qui déplorent toutefois une « sortie balbutiante ». « Malgré une amélioration par rapport aux annonces de novembre 2019, c'est (...) une nouvelle occasion ratée d'acter un engagement de sortie sur tout le secteur du charbon et d'adopter les mesures permettant de pousser l'ensemble des entreprises de ses portefeuilles à fermer leurs infrastructures dans le charbon », ont réagi dans un communiqué les organisations Reclaim Finance et les Amis de la Terre France.

Notamment, « BNP Paribas ne s'engage pas à exclure les entreprises très actives dans le secteur de tous services financiers. BNP Paribas affirme que l'application de la politique conduira la banque à exclure la moitié des entreprises en portefeuille mais rien ne permet de garantir lesquelles seront visées », déplorent ces deux organisations.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox