Les banques sont plébiscitées par les Français comme tiers de confiance pour stocker et utiliser leurs données biométriques, empreinte digitale ou scan rétinien, selon une étude publiée par Visa.

74% des Français sont à l’aise avec la reconnaissance par empreinte digitale, rapporte l’étude « Paiements biométriques » du réseau de paiement (1), et 54% prêts à utiliser la biométrie pour authentifier leurs paiements. Signe que cette pratique rentre dans les mœurs, à mesure notamment qu’ils s’équipent en smartphones équipés de technologies compatibles. Leur préférence, en terme de sécurité, va à l’empreinte digitale (79% d’approbation) devant le scan rétinien (76%) et la reconnaissance faciale (61%).

Cette évolution des usages est une « formidable opportunité pour les banques », estime Gérard Nebouy, Regional Managing Director de Visa en France. En effet, elles ont très largement la confiance des Français dans ce domaine. 84% des sondés leur font confiance « pour apporter des services de paiement basés sur une authentification biométrique ». C’est mieux que les réseaux de paiement (77%), les opérateurs mobiles (65%) et les fabricants de smartphones (65%).

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Mieux, les banques, citées par 51% des sondés, sont aussi le premier tiers de confiance des Français pour stocker et protéger leurs données biométriques, empreintes digitales et scan rétinien. Elles devancent largement les réseaux de paiement (31%) et même les organismes gouvernementaux (29%).

(1) Etude réalisée par Populus, du 22 avril au 6 mai 2016, dans sept pays européens : le Royaume-Uni, la Suède, l’Espagne, la France, l’Allemagne, l’Italie et la Pologne. L’échantillon total s’élève à 14.236, avec environ 2.000 personnes interrogées par pays.