La Banque Postale a annoncé avoir conclu lundi au Luxembourg une série d'accords avec la Banque européenne d'investissement (BEI) et le Fonds européen d'investissement (FEI) afin de développer son offre de financement aux entreprises et aux collectivités.

Le groupe indique dans un communiqué s'être engagé dans « une convention de garantie » avec le FEI, filiale du groupe BEI dont la vocation est de soutenir les microentreprises et PME européennes en leur facilitant l'accès au financement. Cette convention « concerne une enveloppe accordée à la Banque Postale sur deux ans », est-il précisé.

Ces accords ont été conclus au Luxembourg en présence du Premier ministre Manuel Valls, qui a annoncé plus tôt une quinzaine de financements par des fonds européens de projets français pour un montant total de 2,1 milliards d'euros.

« Soutenir l'activité de prêt aux PME »

La convention Banque Postale-FEI intervient dans le cadre du programme InnovFin qui propose des outils dédiés spécifiquement au financement de l'innovation en Europe jusqu'en 2020. « Les prêts qui seront accordés par la Banque Postale auront pour objectif de soutenir l'activité de prêt aux PME et aux petites ETI [établissement de taille intermédiaire, NDLR] innovantes en France et seront garantis pour moitié par le FEI avec l'appui financier de l'Union européenne », détaille le groupe.

Concrètement, la Banque Postale lancera le produit Innovation et croissance au cours du mois de mai à destination de « toute PME ou ETI qui mettra en œuvre des projets d'innovation ou toute entreprise en développement » sur l'ensemble du territoire français « sans exception et aux mêmes conditions ». Le prêt accordé pourra aller jusqu'à 7,5 millions d'euros sur des durées d'amortissement jusqu'à 10 ans, indique le groupe.

Jusqu'à 120 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Accords « emblématiques » de la stratégie de la banque

Par ailleurs, la Banque Postale et la BEI, l'institution de financement à long terme de l'Union européenne, « ont annoncé qu'ils engageaient trois nouvelles enveloppes de refinancement en soutien à des programmes d'envergure ». Elles seront consacrées au prêt aux PME et ETI (50 millions d'euros), à l'« optimisation énergétique » (100 millions) et au secteur de la santé avec une dernière enveloppe baptisée « Hôpital Avenir » (100 millions).

« Ces signatures avec la BEI et le FEI sont emblématiques de la stratégie de la Banque Postale d'accompagner les entreprises dans leur quotidien et de facilitation de leur accès aux crédits », a estimé Rémy Weber, président du directoire de la Banque Postale, cité dans le communiqué. En 2015, la Banque Postale a vu son bénéfice net augmenter de 4,4% à 707 millions d'euros.