Crédit Agricole, présent en Italie à travers sa filiale Cariparma, espère gagner des parts de marché dans la péninsule en profitant de la consolidation qu'il anticipe dans le secteur bancaire du pays, a-t-il indiqué mercredi.

« Il y a encore un travail de consolidation et de restructuration à effectuer dans les banques italiennes. (...) Pour nous, c'est une opportunité parce que ça veut dire qu'il y aura en organique des parts de marché à prendre dans ce pays », a déclaré Xavier Musca, directeur général délégué de Crédit Agricole SA, l'entité cotée du groupe, lors d'une conférence de presse.

Cette déclaration a eu lieu dans le cadre de la présentation du plan stratégique couvrant la période 2016/2019 de la banque. En Italie, son deuxième marché en banque de détail, elle ambitionne notamment d'augmenter de 20% sa production de prêts immobiliers par rapport au niveau de 2015.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Pour grossir, Cariparma devrait aussi s'appuyer sur les autres métiers du groupe avec l'objectif de faire croître de 40% les synergies de revenus, de 576 millions d'euros en 2015 à 800 millions d'euros en 2019.