Boursorama Banque a fini 2015 avec un total de 757.000 clients, à la faveur d’une année particulièrement dynamique en matière de conquête. La filiale 100% web de la Société Générale grignote son retard sur sa principale concurrente, ING Direct, et vise le million de clients d’ici un an.

Toujours dominé, en nombre de clients, par ING Direct, Boursorama Banque revendique dans un communiqué « la plus forte croissance du secteur de la banque en ligne en 2015 ». La filiale de la Société Générale a en effet capté l’an dernier près de 168.000 nouveaux clients, « sans aucun transfert de client ni acquisition » précise la banque dans un communiqué. Un clin d’œil, sans doute, à Hello bank, dont le nombre de clients a décollé en 2015 (+ 137.000) à la faveur notamment de transferts de clients peu actifs depuis sa maison-mère, BNP Paribas, et de la fermeture de Cortal Consors.

Le nombre de clients de Boursorama, net des fermetures de comptes, a ainsi progressé de 148.000, soit une hausse du fonds de commerce de 24% par rapport à 2014. Dans le même temps, le produit net bancaire (équivalent du chiffres d’affaires) a augmenté de 5% (à 176,4 millions d’euros), « en dépit d’une forte baisse des taux d’intérêt » se félicite Marie Cheval, la patronne de la banque en ligne, citée dans le communiqué.

Fin 2016, Boursorama Banque espère encore accélérer pour atteindre 975.000 clients, soit près de 220.000 nouveaux clients. Pour y parvenir, elle annonce notamment le lancement d’une nouvelle offre à destination des professionnels.

Lire aussi : Boursorama : 750.000 clients aux profils de plus en plus variés

Le crédit immobilier et l’assurance-vie en tête de gondole

Parmi les produits de nature à capter la nouvelle clientèle et à fidéliser l’actuelle, le crédit immobilier. Lancé en 2010, il a atteint en 2015 une « production record » d’1,3 milliard d’euros, portant l’encours total à 3,4 milliards d’euros, en hausse de 27% par rapport à 2014. Les prêts accordés par Boursorama sont en moyenne d’un montant de 213.000 euros sur 15 ans.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Autre produit devenu central dans la stratégie de Boursorama, l’assurance-vie. La collecte brute de Boursorama Vie a progressé de 15% en 2015 pour atteindre 652 millions d’euros. C’est un peu moins qu’ING Direct, dont le contrat d’assurance-vie a collecté 730 millions d’euros sur la même période, mais cela représente une progression de 15% par rapport à 2014. Les unités de compte participent pour 30% de cette collecte. 30%, c’est aussi le pourcentage d’UC sur l’encours global de Boursorama Vie, qui s’élève fin 2015 à 3,9 milliards d’euros (+16%). Proposée à partir de 1.000 euros d’investissement, la gestion pilotée intéresse de plus en plus d’épargnants : le nombre de contrats ouverts avec cette option a progressé de 53% en 2015.

Lire aussi : Boursorama Vie : des performances 2015 contrastées pour la gestion pilotée

73.000 clients en Espagne

Le courtage, activité historique de Boursorama, a également profité de la belle année du CAC40 (+8,5%) : le nombre d'ordres exécutés a progressé de 6% pour s'élever à plus de 3,4 millions. Présent sur ce marché en Allemagne, Boursorama a également profité de la dynamique boursière outre-Rhin : sa filiale OnVista a enregistré un record d'ouvertures de comptes titres (+77%) et fini l'année avec 68.000 clients.

Autre filiale étrangère, cette fois en Espagne, la banque en ligne SelfBank a triplé sa conquête pour finir l'année 2015 avec 73.000 clients.