Benoît Legrand, le président d’ING Bank France, a été nommé directeur FinTech au niveau mondial par ING Group, la maison mère néerlandaise. Il prendra ses nouvelles fonctions le 1er octobre prochain.

Benoît Legrand s’est signalé récemment par la publication en France d’un pamphlet intitulé « Changeons la banque ! », dans lequel il livre son point de vue sur le marché bancaire français, caractérisé selon lui par un manque de fluidité et une certaine résistance à l’innovation. Le patron, notamment, d’ING Direct y fait l’apologie de la banque numérique et annonce la fin prochaine du modèle traditionnel de la banque de détail, centré sur un réseau d’agences physiques.

Agé de 46 ans, Benoît Legrand exerce depuis 20 ans au sein du groupe ING : en Belgique, aux Pays-Bas, à Singapour, en Pologne et en France depuis 2010. En tant que directeur Fintech pour le groupe ING, « il aura pour mission de définir les domaines stratégiques de collaboration avec ces entreprises et les opportunités d’investissement ou d’acquisition », explique un communiqué d’ING Bank France. Il cumulera cette nouvelle fonction avec celle de président d’ING Bank France.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

De Paris, il pourra notamment observer l’écosystème français des FinTech (contraction de Finance et Technology), en plein boom actuellement. Ces jeunes sociétés spécialisées dans les services bancaires et financiers, qui ambitionnent de grignoter des parts de marché sur certains segments tenus aujourd’hui par les banques traditionnelles, viennent d’ailleurs de créer une association, France FinTech, qui compte 36 membres fondateurs.

Lire ou relire notre récent entretien avec Benoît Legrand : « Les banques françaises nagent à contre-courant »