Plan du site Rechercher

Argent : quelles précautions prendre avant de partir en Grèce ?

drapeau grec
CC Eusebius

Vous partez en Grèce dans les prochains jours ? Mieux vaut vous munir d’espèces en quantité suffisante, prévient la Fédération bancaire française, qui informe les touristes français sur les conséquences pratiques des mesures de contrôle des capitaux prises par Athènes.

La FBF rappelle que les banques grecques sont actuellement fermées, et le resteront au moins jusqu’au 6 juillet : pas de retraits aux guichets possibles, donc. Les détenteurs de cartes bancaires émises hors de Grèce peuvent effectuer des retraits, sans plafond, aux distributeurs automatiques du pays - contrairement aux Grecs qui sont limités à 60 euros par jour. Mais il est possible, prévient la fédération, « que certains distributeurs se trouvent à court de billets ». Les paiements par carte, eux, ne sont pas affectés par les mesures de restriction, « dans la mesure où ils sont acceptés » par le commerçant, ce qui n’est pas le cas partout.

Conséquence : le ministère des Affaires étrangères recommande aux voyageurs se rendant en Grèce de se munir d’espèces en quantité suffisante. « Essayez d’estimer au mieux vos besoins pour éviter d’emmener trop d’argent liquide et limiter ainsi les risques de perte ou de vol », conseille la FBF, qui rappelle que « pour les sommes supérieures ou égales à 10.000 euros, les déclarations aux services des Douanes sont obligatoires ». Enfin, la fédération rappelle également qu’il peut y avoir un délai, généralement de 48 heures, pour pouvoir disposer d’un forte somme en espèces au guichet de sa banque.

Validation nécessaire pour les virements vers la France

En ce qui concerne les virements et les prélèvements, ceux émis de l’étranger vers la Grèce ne sont pas affectés. Le bénéficiaire du virement, par contre, ne pourra pas retirer le montant au guichet de sa banque et devra se contenter des 60 euros quotidiens accordés aux DAB.

Les transactions émises de Grèce vers l’étranger doivent, elles, « être validées par la Commission de validation des échanges bancaires dépendant du ministère des Finances grec ». En cas de feu vert, il n’y a a priori pas de limite de montant. Mais le feu vert n’est pas garanti. Les entreprises commerçant avec la Grèce doivent donc inviter « leurs clients à s’informer auprès des autorités grecques pour connaître les modalités pour effectuer leur virement à votre intention ».

« Ces indications », prévient la FBF, « reposent sur les informations disponibles à ce jour et sur les textes en vigueur jusqu’au 6 juillet 2015 ».

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Juin 2015

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox