Le président du conseil d'administration de Natixis, François Pérol, a été reconduit à ce poste par l'Assemblée générale des actionnaires pour une durée de quatre ans, selon un communiqué mercredi.

Comparatif des offres des cartes bancaires pour un voyage à l'étranger

François Pérol, 51 ans, qui est aussi à la tête du groupe BPCE, maison-mère de Natixis, reste donc à la direction de la filiale, aux côtés de 14 autres administrateurs, et ce au moins jusqu'à l'Assemblée générale de mai 2019. François Pérol est devenu président du conseil de surveillance de Natixis en mars 2009, et suite au changement de gouvernance du groupe, il avait investi le poste de président du conseil d'administration en avril de la même année.

Il est par ailleurs poursuivi pour prise illégale d'intérêts pour son passage de l'Elysée à la tête du groupe bancaire BPCE en 2009. L'ouverture du procès a été fixée au 22 juin par la 32e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris. François Pérol est poursuivi pour avoir accepté en février 2009 de prendre la tête du groupe issu du mariage entre la Banque populaire et la Caisse d'épargne (BPCE), alors qu'il avait suivi le dossier à l'Elysée en tant que secrétaire général adjoint en charge de l'économie, sous le mandat de Nicolas Sarkozy. Sa nomination avait suscité une vive polémique.