La Caisse d'Epargne a annoncé mercredi le lancement d'une société de capital-investissement dotée de 100 millions d'euros afin de renforcer ses parts de marché auprès de la clientèle entreprises et notamment des ETI (entreprises de taille intermédiaire).

Baptisée Caisse d'Epargne Développement, cette nouvelle structure investira entre 1 et 10 millions d'euros dans des entreprises réalisant un chiffre d'affaires compris entre 10 et 100 millions d'euros, avec une priorité sur celles dont le chiffre d'affaires est supérieur à 50 millions. Elle financera des opérations de développement, de transmission ou de réorganisation de capital, seule ou aux côtés d'autres acteurs (Bpifrance ou les structures de capital-investissement locales) et sera gérée par Alliance Entreprendre, filiale de Natixis.

Caisse d'Epargne Développement vient s'ajouter aux sociétés de capital-investissement déjà présentes dans le réseau de l'Ecureuil au niveau local, qui investissent des tickets de plus faible montant. Sur les 17 caisse régionales de la banque, 13 possèdent déjà, ou sont en voie de monter, une structure de capital-investissement. Avec cette offre nationale, la banque vise un taux de pénétration de 15% sur les entreprises d'ici 2017, contre 14% aujourd'hui, a précisé Cédric Mignon, directeur du développement.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Pour faire la différence, la banque mise sur la proximité territoriale et sur sa capacité à mettre en réseau entrepreneurs et décideurs locaux, l'Ecureuil étant très présent dans le logement social, l'associatif et les collectivités locales, a-t-il expliqué. Sur la proximité, Cédric Mignon a rappelé le succès des livrets d'épargne régionaux, qui ont permis de collecter plus de 400 millions d'euros en un an d'existence et de financer une cinquantaine de projets locaux.