François Hollande a assigné lundi comme mission à la Banque publique d'investissement (BPI) d'« amplifier » la reprise économique en 2015.

« Ce qui est aujourd'hui demandé à la Banque publique d'investissement, c'est d'accompagner, voire de précéder et même d'accélérer la reprise économique qui s'annonce », a affirmé le président de la République lors d'une visite au siège de l'établissement à Maisons-Alfort (Val-de-Marne).

« Il ne s'agit pas simplement de chasser la crise, il s'agit d'amplifier la reprise », a-t-il poursuivi devant les salariés de la banque publique créée en décembre 2012, soulignant les signes d'une conjoncture favorable (prix du pétrole et taux d'intérêt très bas, parité euro-dollar, reprise de la consommation des ménages en France).

« En deux ans, vous avez construit une banque presque unique en Europe », qui « a assuré une bonne part du financement des entreprises de notre pays », s'est aussi félicité le président de la République. M. Hollande a notamment vanté « le bilan impressionnant » de la BPI, qui a « augmenté en volume l'ensemble de ses prêts de 30% en deux ans ».

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

« Notre bataille de la Marne du moment, c'est l'exportation », a pour sa part fait valoir le directeur général de la BPI Nicolas Dufourcq, affichant l'objectif d'augmenter de 30% les crédits à l'export en 2015 par rapport à 2014.