Le Crédit Foncier, filiale du groupe BPCE, a renoué avec les bénéfices en 2014, le recul de son activité commerciale étant contrebalancé par une amélioration des marges, dans un marché immobilier qui a poursuivi son recul.

L'établissement financier a enregistré un bénéfice net (part du groupe) de 15 millions d'euros après une perte de 130 millions d'euros en 2013, selon un communiqué publié jeudi.

Le produit net bancaire, équivalent au chiffre d'affaires pour les banques, progresse de 16% à 665 millions d'euros. Il avait été pénalisé en 2013 par des cessions d'actifs internationaux. Le résultat brut d'exploitation a quadruplé à 118 millions d'euros.

La production totale de crédits s'élève à 10,3 milliards d'euros, en retrait de 8% par rapport à 2013, mais elle s'accompagne d'une amélioration des marges, souligne la banque. Par ailleurs, les fonds propres s'élevaient à 3,6 milliards d'euros.

Les encours de crédit ont reculé de 7,3% à 99,1 milliards d'euros, « en raison de la cession à BCPE du portefeuille de titrisations internationales » réalisée dans le cadre de la politique de maîtrise de la taille de l'activité, précise le communiqué.

Crédit immobilier : découvrez les taux les plus bas pour votre projet

Concernant la réduction des coûts, le Crédit Foncier affirme être en « avance d'une année sur le calendrier d'économies initialement fixé ».