Les premières sociétés communes entre la filiale bancaire du groupe PSA Peugeot Citroën et une filiale de l'espagnol Santander ont démarré leur activité en France et au Royaume-Uni, a-t-on appris mardi auprès du groupe automobile.

En conséquence, la Banque PSA Finance n'utilisera plus la garantie de l'Etat français pour de nouvelles émissions obligataires, a précisé PSA.

En juillet 2014, PSA avait annoncé un accord-cadre permettant d'adosser Banque PSA Finance à Santander Consumer Finance, la filiale de crédit à la consommation du groupe espagnol. Cet accord s'inscrivait dans le cadre de la restructuration lancée par le constructeur automobile en parallèle de la prise de participation du chinois Dongfeng et de l'Etat, et devait prendre la forme de sociétés communes dans la plupart des pays ou d'accords commerciaux.

Lancements dans 9 pays d'ici début 2016

« Deux premières sociétés communes ont désormais obtenu l'accord des autorités de régulation de réaliser des opérations communes en France et au Royaume-Uni. Ces sociétés assurent dorénavant le financement des concessionnaires automobiles des marques Peugeot, Citroën et DS et celui de leurs clients dans ces deux pays », a précisé PSA dans un communiqué. « Les démarrages des activités des neuf autres pays devraient être finalisés courant 2015 et début 2016 », selon la même source.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

PSA promet « des taux très compétitifs »

« Notre partenariat avec Santander se concrétise en France et au Royaume-Uni ; la solidité de Banque PSA Finance est confirmée, avec une pleine capacité de se refinancer aux meilleures conditions de marché. Ainsi, elle va pouvoir offrir des taux très compétitifs aux clients des marques Peugeot, Citroën et DS, tout en améliorant fortement sa rentabilité », a avancé le directeur Financier de PSA Peugeot Citroën, Jean-Baptiste de Chatillon, cité dans le communiqué. PSA a dit espérer de ces activités une remontée de liquidités « de l'ordre de 1,5 milliards d'euros » d'ici à 2018.