Un an et demi après son lancement, la banque en ligne Hello bank, filiale de BNP Paribas, communique sur ses chiffres. Elle revendique un « bilan très positif », avec 800.000 comptes ouverts en Europe, dont un peu plus de 100.000 en France.

Après des débuts difficiles, qui avaient notamment entraîné un ajustement de sa tarification, Hello bank semble avoir trouvé son rythme de croisière : de 13.000 comptes ouverts fin 2013, la banque en ligne va passer à plus de 100.000 fin 2014, comptabilisant « 1.000 clients nouveaux par semaine », explique François Villeroy de Galhau, le directeur général délégué de BNP Paribas, dans un entretien aux Echos, qui estime que Hello bank draine actuellement 20% du flux de particuliers vers la banque numérique en France.

Tous, toutefois, ne sont pas des nouveaux clients. « Globalement, Hello bank est à l’équilibre entre la proportion de nouveaux clients et les clients venus de nos réseaux » poursuit François Villeroy de Galhau. BNP Paribas a notamment poussé vers Hello bank ses clients possédant un profil compatible avec la banque en ligne (notamment en terme d’autonomie), mais également ceux disposant de comptes inactifs.

Lire à ce propos : Proposition de « migration » BNP Paribas/Hello bank : 3 questions à Marc Campi

L’objectif d’acquérir 65% de nouveaux clients d’ici à 2017 reste toutefois d’actualité.

800.000 clients en Europe

Hello bank a la particularité d’être une enseigne internationale. En même temps que la France, BNP Paribas l’a en effet lancée en Belgique, en Allemagne et en Italie. C’est en Belgique que les chiffres sont les plus concluants : 365.000 clients majoritairement venus de BNP Paribas Fortis, sa filiale locale. « Nous avons proposé à la clientèle jeune du réseau de rejoindre Hello bank » confirme François Villeroy de Galhau dans Les Echos.

En Allemagne, où BNP Paribas disposait déjà de 561.000 clients grâce à l'offre de courtage en ligne de sa filiale Cortal Consors, la banque en ligne a convaincu 283.000 clients supplémentaires. Les deux activités, banque au quotidien et bourse, ont depuis peu fusionné sous une même marque : Consorsbank. En Italie, enfin, le démarrage est plus lent : 42.000 clients.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

L’internationalisation de Hello bank devrait se poursuivre. Villeroy de Galhau annonce ainsi aux Echos le développement d’activités de banque en ligne en Autriche (via le rachat d’une banque locale, DAB), en Turquie (via la filiale de BNP Paribas TEB) et en Pologne (via BGZ et sa filiale de banque en ligne Optima).