La Banque centrale européenne a dévoilé ce matin le nouveau billet de 10 euros, le deuxième de la nouvelle série Europe après le billet de 5 euros sorti en 2012. Il sera mis en circulation dans les 18 pays de la zone euro à partir du 23 septembre prochain.

Série Europe, an II. Dans un point-presse organisé à son siège de Francfort, la Banque centrale européenne (BCE) a dévoilé le design du nouveau billet de 10 euros, le second d’une nouvelle série baptisée Europe (en référence au personnage de la mythologie grecque qui a donné son nom au continent) et inaugurée l’an dernier par le billet de 5 euros.

Lire aussi : La BCE dévoile le nouveau billet de 5 euros, premier de la série « Europe »

Un délai allongé avant la mise en circulation

La BCE a profité de l’événement pour rendre publique la date de mise en circulation de la nouvelle coupure. Ce sera finalement le 23 septembre. Comme prévu, l’institution a allongé son calendrier. L’an passé, le délai entre la présentation du billet de 5 euros et sa mise en circulation avait été de seulement six mois. Résultat : des commerçants mal informés, qui pour certains ont refusé la nouvelle coupure craignant d’avoir affaire à un faux, et des caisses automatiques incapables de la reconnaître.

Cette fois, le délai sera de huit mois, le temps pour la BCE de diffuser des brochures d’information, à destination des commerçants et des consommateurs, dans trois millions de points de vente de la zone euro. Dans les prochains jours, les fabricants et les fournisseurs de caisses automatiques recevront des exemplaires de la nouvelle coupure, afin de calibrer leur matériel en temps et en heure.

Banque pour les jeunes : comparatif des offres pour les étudiants et jeunes actifs

Mêmes signes de sécurité que le 5 euros

Au final, à quoi ressemble ce nouveau billet ? Le premier souci de la BCE a été de le rendre instantanément reconnaissable en tant que billet de 10 euros. C’est donc la couleur rouge qui domine. Le format, également, reste inchangé. Pour le reste, il a reçu le même traitement que le 5 euros, avec l’ajout de nouveaux signes de sécurité : un portrait d’Europe en filigrane, décelable par transparence ; un effet lumineux et un changement de teinte sur le chiffre 10 ; un hologramme, enfin, reprenant également le portrait d’Europe. Enfin, le papier sur lequel le billet est imprimé est censé mieux résister dans le temps.