Plan du site Rechercher
Orange Bank

Banque Populaire : les caisses de Lorraine-Champagne et d'Alsace projettent de fusionner

Logo Banque Populaire
CC Miss Rogue / Flickr

Evoquée depuis le début de la semaine dans la presse locale, la fusion des Banques Populaires d’Alsace et de Lorraine-Champagne semble se concrétiser. La direction de la caisse régionale basée à Metz a confirmé à cBanque le lancement d'une étude de faisabilité.

L’information a filtré dans la presse régionale dès le début de semaine, elle a ensuite été reprise par Les Echos, ce jeudi matin : les Banques Populaires de Lorraine-Champagne et d'Alsace pourraient prochainement fusionner.

Interrogé par cBanque, Thierry Weyland, secrétaire général de la Banque Populaire Lorraine-Champagne (BPLC), a confirmé : « Le lancement de l'étude de faisabilité a bien été décidé, ce matin [jeudi 9 janvier], par les deux conseils d'administration. » Une conférence de presse doit se tenir demain vendredi en fin de matinée à Metz, au siège de la BPLC, pour communiquer les détails de cet éventuel rapprochement, notamment en termes d’effectifs et de nombre d’agences.

La Banque Populaire d’Alsace en difficulté

Didier Nourdin, délégué syndical (CFTC) au comité d’entreprise de la BPLC, a précisé dans Les Echos qu’il s’agit d’un projet « évoqué depuis déjà longtemps », notamment motivé par la situation de la Banque Populaire d’Alsace : « D'un côté, il y a Lorraine-Champagne qui affiche de bons résultats récurrents et, de l'autre, l'Alsace, moins confortable. » Selon ce syndicaliste, la direction aurait assuré que ce « rapprochement » ne générerait pas de plan social, même s’il « va contraindre à des remises à plat ». Le quotidien Les Echos cite aussi une « source interne » affirmant que la Banque Populaire d’Alsace « souffre d’un problème de taille critique ».

Si elle se concrétisait, cette fusion semblerait cependant aller dans le sens du plan stratégique 2014-2017 de BPCE annoncé à l'automne 2013. Le groupe bancaire compte doubler son résultat net d’ici 2017, en réalisant notamment de nouvelles économies et des « synergies supplémentaires » entre les différentes entités du groupe, selon la CGT BPCE. Lui aussi contacté par cBanque, le groupe BPCE a indiqué ne pas pouvoir s’exprimer sur le rapprochement des Banques Populaires d’Alsace et de Lorraine-Champagne. Pour un projet de fusion entre deux caisses, la décision est prise à l’échelon régional du groupe.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Janvier 2014

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox