Crédit Agricole SA, véhicule coté du groupe bancaire Crédit Agricole, a enregistré un bénéfice net de 728 millions d'euros au troisième trimestre, soutenu notamment par des plus-values de cessions, selon un communiqué jeudi.

En 2012, au troisième trimestre, Crédit Agricole SA (CASA) avait essuyé une perte nette de 2,85 milliards, largement due à la cession de sa filiale grecque Emporiki. La tendance est inversée en 2013. « Ces résultats confirment la trajectoire positive dans laquelle nous inscrivons notre groupe », a commenté le directeur général de CASA, Jean-Paul Chifflet, lors d'une conférence téléphonique.

1,43 milliard d'euros en comptant les  caisses régionales

Le résultat trimestriel a bénéficié de plus-values de cessions à hauteur de 304 millions d'euros, notamment celle de la société de courtage CLSA au chinois Citics (320 millions d'euros) et la vente de sa participation dans Bankinter (143 millions d'euros).

CASA a également intégré à ses calculs la cession de 50% du courtier Newedge à Société Générale, annoncée parallèlement ce jeudi, qui pèse à hauteur de 155 millions d'euros sur ses comptes.

Lire : La Société Générale va monter à 100% dans Newedge, Crédit Agricole à 80% dans Amundi (officiel)

Le résultat net du groupe Crédit Agricole, qui intègre la totalité du résultat des caisses régionales, s'établit à 1,43 milliard d'euros sur le trimestre.

Progression de +10,3% de la banque de détail

La banque verte s'est félicitée de la progression de la contribution de la banque de détail en France (+10,3%) avec des encours de collecte et de crédits en hausse (+3,5% et +0,7% respectivement) notamment dans l'habitat et l'agriculture. Elle souligne également que ses charges d'exploitation ont baissé sur le trimestre (-1,8%) « malgré une provision de 20 millions d'euros pour plan de départs volontaires sur le pôle Crédit Agricole Immobilier ».

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Cette réduction est liée à une baisse des effectifs de 10% « provenant d'une part des plans d'adaptation chez Crédit Agricole CIB, Crédit Agricole Consumer Finance et du plan de départ volontaire chez Cariparma, et d'autre part d'un effet périmètre lié aux cessions d'Emporiki, de CLSA et de Cheuvreux ». A périmètre constant, les effectifs du groupent ont baissé de 3% au 3e trimestre.

226 millions d'euros d'économies, notamment via une baisse d'effectifs

Les programmes de réduction des coûts ont permis de dégager 226 millions d'euros d'économies sur les neuf premiers mois de l'année, ce qui permettra d'atteindre l'objectif du groupe de 320 millions d'euros économisés pour 2013, selon Jean-Paul  Chifflet.

Le produit net bancaire (PNB, équivalent du chiffre d'affaires) frôle les 4 milliards d'euros (3,96 milliards), en hausse de plus de 20% par rapport à un an plus tôt.