Fait suffisamment rare pour être signalé : les trois banques concurrentes vont lancer ensemble un nouveau service de paiement en ligne et sur mobile. Cette nouvelle offre sera dévoilée demain matin, mardi 17 septembre.

Début septembre, BNP Paribas, Société Générale et La Banque Populaire annoncent la tenue mardi 17 septembre d’une conférence de presse commune dans le très huppé Opéra restaurant Palais Garnier. Au menu : le « lancement d’une nouvelle offre de paiement e- et m-commerce innovante et simple ». Deuxième phase de teasing, sur le réseau social Twitter vendredi et le week-end passés : un premier message, identique, sur le compte officiel de chaque banque pour faire la promotion d’un « livetweet » mardi matin. Ce lundi, à la veille de la conférence de lancement, un nouveau message donne légèrement plus de précision, annonçant une « innovation en matière de paiement en ligne ».

Une conférence commune de trois concurrents cache toujours une annonce ambitieuse. Laquelle ? Interpellées par les internautes sur Twitter suite à leurs annonces, les banques ne répondent pas ou invitent les curieux à suivre leur « livetweet », histoire de ne pas gâcher la surprise. La semaine passée, le quotidien Les Echos glissait que les trois banques « dévoileront mardi leur portefeuille électronique », le groupe BPCE (Banques populaires et Caisses d’Epargne) travaillant de son côté avec Visa pour « le lancement de sa solution concurrente ». En novembre 2012 déjà, le même journal évoquait un projet de e-wallet, répondant au nom de code « Projet W », préparé par les trois banques.

Tous contre Paypal

Il existe déjà plusieurs offres de portefeuille électronique en France. L’Américain PayPal s’est depuis longtemps imposé comme la solution de référence du paiement sur internet. Les banques de l’Hexagone ont fini par réagir. Le groupe Crédit Agricole a lancé en 2011 Kwixo qui permet des transferts d’argent entre particuliers et de payer en ligne sans avoir à ressaisir ses coordonnées bancaires à chaque achat. Le groupe Arkéa (Crédit Mutuel) a suivi avec Pay2You, puis BPCE avec S-Money.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Mais ces services peinent encore à concurrencer PayPal, qui revendique « plus de 5 millions de consommateurs », sur la base de chiffres portant sur l’année 2011, les dernières données communiquées pour le marché français. Dans le monde, PayPal compte 132 millions de « comptes actifs » au deuxième trimestre 2013. Kwixo revendiquait 310.000 inscrits à la mi-décembre 2012.

Paiement par smartphone

Ces innovations dans le domaine des paiements électroniques répondent aussi à une demande de l'Etat. Dès 2009, le rapport Pauget-Constans, commandé par la ministre de l’Economie de l’époque Christine Lagarde, avait demandé aux banques de développer des services de « virement électronique de proximité », destiné à terme à remplacer le chèque. Le rapport évoquait également le paiement par téléphone portable.

BPCE, Crédit Agricole, Société Générale et La Banque Postale ont depuis testé le paiement sans contact via smartphone dans plusieurs villes. Mais à en croire Les Echos et la mention « paiement en ligne » dans les tweets des banques ce lundi matin, ce n’est pas nécessairement dans ce domaine qu’il faut s’attendre à une nouvelle innovation ce mardi 17 septembre.