La société de courtage et de banque en ligne Boursorama, filiale de Société Générale, affiche un recul de 17% de son bénéfice net au premier trimestre, à 9 millions d'euros, lié principalement à une dépréciation d'actif au Royaume-Uni, selon un communiqué publié vendredi.

« La situation au Royaume-Uni pèse sur notre résultat. On y investit pour mettre à niveau le fonctionnement de notre filiale et nous avons dû déprécier l'actif d'impôts différés », a expliqué à l'AFP sa PDG Marie Cheval.

Pour l'ensemble de 2013, Boursorama s'attend à une baisse d'environ 20 à 25% de son résultat brut d'exploitation, dans « un contexte économique qui va rester compliqué », selon Mme Cheval. « Nous allons continuer à développer de façon volontariste notre activité en France, en engageant des dépenses marketing, et le Royaume-Uni va continuer à peser sur nos comptes en 2013 », a-t-elle développé.

Sur le premier trimestre, le produit net bancaire (PNB, équivalent du chiffre d'affaires) est en légère hausse (+1%) à 54,6 millions d'euros, soutenu par « une performance record de l'activité bancaire en France » et par un « rebond observé sur l'activité courtage par rapport au quatrième trimestre 2012 », indique le groupe. Le résultat brut d'exploitation des trois premiers mois de l'année est stable, à 17,1 millions d'euros.

L'encours des livrets réglementés multiplié par deux

En France, l'activité bancaire, qui représente désormais les deux tiers des revenus (66%), a progressé de 19% à 29,1 millions d'euros, grâce à l'ouverture de 17.340 nouveaux comptes courants. Les dépôts sur les comptes courants ont augmenté de 15%, à 747 millions d'euros, et ceux sur comptes d'épargne de 11%, à 2,1 milliards d'euros, soutenus par le doublement de l'encours des livrets d'épargne réglementée, précise le groupe.

« Nous avons déjà pratiquement 1 million d'encours sur notre offre de prêt personnel lancée en avril, très bien positionnée avec un taux de 3,40% », indique Mme Cheval. La production de crédits immobiliers a pratiquement doublé au cours du trimestre, (+97%) à 171 millions d'euros. Au total, les encours de crédits progressent de 21% à 1,9 milliard d'euros.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

« Notre ambition est de développer la banque en ligne en France. Nous visons 500.000 clients d'ici la fin de l'année », précise Mme Cheval, arrivée à la tête de Boursorama en mars. Boursorama maintient en outre son objectif d'atteindre 700.000 clients à horizon 2015/2016. A la fin du trimestre, la banque comptait 441.013 clients.

L'activité courtage (29% du PNB France), a baissé de 17% à 13 millions d'euros tandis que l'activité du portail internet a reculé de 14% à 2,1 millions d'euros.

A l'international, le groupe juge ses résultats satisfaisants en Allemagne et en Espagne, mais note une dégradation au Royaume-Uni, due notamment à des évolutions réglementaires.