Fortuneo

BforBank ajoute une prime de bienvenue pour la souscription de son livret d'épargne

Logo BforBank
DR

A partir de demain, BforBank ajoute une prime de 50 euros à l’offre de bienvenue récompensant l’ouverture de son livret d’épargne. Une première pour la filiale du Crédit Agricole.

5% pendant quatre mois, plus 50 euros de prime : c’est l’offre proposée à partir de demain vendredi 29 octobre, à midi, et jusqu’au 3 décembre, en échange de l’ouverture d’un Livret BforBank. Une condition, toutefois, pour en bénéficier : effectuer un premier versement minimum de 5.000 euros, et maintenir le solde au-dessus de ce seuil au moins jusqu’au versement de la prime.

Pour le reste, l’offre reste identique à ce qu’elle était depuis fin septembre : un taux de 5% bruts, applicable pendant quatre mois et limité à un encours de 100.000 euros. Au-delà, c’est le taux de base qui s’applique. Ce dernier vient d’ailleurs de baisser : 1,90% depuis le 16 octobre, alors qu’il était encore à 2,40% début 2012.

Une première pour BforBank

C’est la première fois, depuis sa création en octobre 2009, que BforBank propose ce type de prime à l’ouverture. Jusqu’ici, la banque privée avait fait preuve d’une remarquable constance, renouvelant quasiment sans interruption son taux de bienvenue de 5% sur trois mois, puis quatre mois plus récemment. Mais la concurrence reste vive sur le marché des super-livrets, notamment depuis l’arrivée du Livret Zesto de RCI Banque, en février dernier. Comme le Livret Epargne Orange d’ING Direct, le Livret d’épargne Monabanq ou le Livret + de Fortunéo avant elle, BforBank a donc décidé d’utiliser le levier supplémentaire de la prime.

Jusqu’ici, les deux points forts des promotions du Livret BforBank était son plafond de 100.000 euros et son taux de base, tous deux dans la fourchette haute du marché. Le produit de la banque privée en ligne était, du coup, particulièrement intéressant pour les épargnants disposant d’une grosse somme, à placer à court ou moyen-terme. Grâce à la prime, il va présenter également un avantage pour les plus petites sommes. Sur quatre mois, son rendement brut est ainsi le meilleur des cinq banques en ligne pure-players, que le placement soit de 5.000 euros ou de 100.000 euros (1).

Intérêts bruts + prime pour un placement de 5.000 euros sur 4 mois :

  • Livret Bforbank (5% pendant 4 mois + 50 euros) : 133,33 euros
  • Livret Epargne Orange de ING Direct (4% pendant 5 mois + 40 euros) : 106,67 euros
  • Livret d'épargne Monabanq (3,30% pendant 12 mois + 50 euros) : 105 euros
  • Livret Zesto de RCI Banque (5,5% pendant 3 mois) : 79,17 euros
  • Livret + de Fortuneo (3,30% pendant un an) : 55 euros

Pour 20.000 euros :

  • Livret Bforbank : 383,33 euros
  • Livret Zesto de RCI Banque : 316,67 euros
  • Livret Epargne Orange de ING Direct : 306,67 euros
  • Livret d'épargne Monabanq : 270 euros
  • Livret + de Fortuneo : 220 euros

Pour 100.000 euros :

  • Livret BforBank : 1.716,67 euros
  • Livret Zesto de RCI Banque : 1.395,83 euros
  • Livret Epargne Orange de ING Direct : 1373,33 euros
  • Livret d'épargne Monabanq : 1.150 euros
  • Livret + de Fortuneo : 1.100 euros

Sur un horizon de placement de douze mois, le Livret d’épargne Monabanq reste actuellement le plus intéressant, dans tous les cas de figure.

Placement de 5.000 euros sur 12 mois :

  • Livret d'épargne Monabanq : 215 euros
  • Livret Epargne Orange de ING Direct : 210 euros
  • Livret Bforbank : 196,67 euros
  • Livret + de Fortuneo : 165 euros
  • Livret Zesto de RCI Banque : 162,50 euros

Pour 20.000 euros :

  • Livret d'épargne Monabanq : 710 euros
  • Livret Bforbank : 686,67 euros
  • Livret + de Fortuneo : 660 euros
  • Livret Zesto de RCI Banque : 650 euros
  • Livret Epargne Orange de ING Direct : 560 euros

Pour 100.000 euros :

  • Livret d'épargne Monabanq : 3.350 euros
  • Livret + de Fortuneo : 3.300 euros
  • Livret Zesto de RCI Banque : 3.062,50 euros
  • Livret BforBank : 2.983,33 euros
  • Livret Epargne Orange de ING Direct : 2.640 euros

(1) Pour les besoins de la comparaison, nous ne prenons pas en compte dans le calcul la capitalisation des intérêts au 31 décembre, ni celle de l'éventuelle prime.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Octobre 2012