La fusion entre la Banque Populaire du Sud-Ouest et de la Banque Populaire Centre Atlantique a été entérinée les 7 et 8 novembre lors de deux assemblées générales. Ce rapprochement stratégique donne naissance à la Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique (BPACA).

La nouvelle entité regroupe désormais 209 agences dans 11 départements (Charente, Charente-Maritime, Corrèze, Creuse, Deux-Sèvres, Dordogne, Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques, Haute-Vienne, Vienne) et emploie 1.950 collaborateurs. Avec un portefeuille de plus de 530.000 clients, dont 185.000 sociétaires, la BPACA réalise un produit net bancaire de 332 millions d'euros.

La nouvelle banque, dont le siège se trouve à Bordeaux, est également présente dans la région à travers d'autres enseignes : le Crédit Maritime du Littoral du Sud-Ouest et le Crédit Commercial du Sud-Ouest (CCSO), qui doit fusionner aujourd'hui avec la Banque Pelletier, autre filiale de BPCE présente dans le Sud-Ouest. Au total, l'ensemble affiche 700.000 clients, pour un produit net bancaire de 420 millions d'euros.

Les emplois maintenus

Pourquoi cette fusion ? Il s'agit, selon un communiqué de la nouvelle banque, de « rassembler les forces de deux entreprises en bonne santé, à la culture commune et aux territoires complémentaires… [Cela] permet de dégager des synergies et de répondre aux attentes des clients ».

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

L'emploi sera toutefois globalement préservé : « A l'horizon 2014, sur un total de près de 2.000 collaborateurs, 400 départs à la retraite sont programmés, et 300 recrutements seront effectués. » Les sites actuels de Niort et de Limoges seront également conservés, tandis qu'une nouvelle direction décentralisée sera installée à Dax.