Pour le président de BNP Paribas Michel Pébereau, il n'est "pas si évident" que l'ensemble du système bancaire européen ait besoin d'être recapitalisé même si c'est "sans doute" nécessaire pour "certaines banques".

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Michel Pébereau s'exprimait lors d'un colloque de l'Institut Montaigne, commentant des propos alarmistes que l'économiste Nicolas Baverez venait de tenir avant lui. Il réagissait aussi implicitement à un appel très controversé de la directrice générale du FMI Christine Lagarde, qui a souhaité une recapitalisation des banques européennes, si besoin par des fonds publics, jugeant que c'était « essentiel pour briser les chaînes de la contagion » de la crise financière.

Les stress tests (tests de résistance) infligés récemment aux banques européennes ont été passés avec succès par 82 des 90 établissements testés, a-t-il fait valoir, appelant à « parler précisément des choses précises ». Plaidant pour une « transparence complète dans le domaine bancaire », il a estimé que « le renforcement de la supervision sur les banques qui a été décidée par les Européens et commence à se mettre en place aux Etats-Unis doit être accentué ». « Il faut donner au superviseur les moyens nécessaires pour qu'il puisse s'assurer de la situation des banques », a-t-il insisté.