La banque espagnole Santander a échoué la semaine dernière à placer un milliard d'euros sur les marchés dans le cadre d'une émission obligataire sécurisée, affirme le Wall Street Journal (WSJ) dans son édition de vendredi.

L'émission n'a été souscrite qu'à moitié, indique le journal, citant des sources proches de la transaction.

L'obligation, d'une durée de cinq ans, était adossée à des prêts que la banque avait accordés à des régions et municipalités en Espagne. Or les craintes sur la solidité de ce type d'émetteurs publics, qui représentent environ un quart de la dette souveraine espagnole selon le WSJ, se sont renforcées ces dernières semaines.

La banque espagnole offrait pourtant une prime de 1,95 point de pourcentage au-dessus du taux de référence du marché (« mid-swaps ») pour attirer les investisseurs, l'obligation affichant un coupon de 4,625%.

Prêt travaux : les crédits les moins chers pour votre maison

Les trois banques qui s'étaient portées garantes de la transaction, l'allemande Commerzbank, la britannique HSBC et la française Société Générale, se sont retrouvées à devoir elles-mêmes conserver près de 100 millions d'euros de titres, selon le WSJ.