Le PDG de la Société Générale Frédéric Oudéa a assuré mardi que l'affaire Jérôme Kerviel, "c'est déjà le passé", alors que le procès de l'ancien trader de la banque se déroule actuellement devant la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Jérôme Kerviel est jugé pour avoir causé en janvier 2008 une perte de 4,9 milliards d'euros à la banque. Pour Frédéric Oudéa, qui était à l'époque directeur financier de la banque, « il n'y a aucun doute sur l'issue de ce procès ». Il n'est pas allé, toutefois, jusqu'à préciser ce qu'il attendait du jugement. Il n'a pas été cité comme témoin lors du procès. Le PDG de l'époque, Daniel Bouton, pourrait lui être appelé à témoigner.

« La Société Générale a apporté des réponses immédiates », après la révélation de l'affaire Kerviel. « Il y avait nécessité de renforcer les contrôles, nous l'avons fait », a-t-il poursuivi. « C'était il y a deux ans et demi. Il s'est passé tellement de choses depuis ».