La banque française BNP Paribas a provisionné un milliard d'euros pour ses traders au titre de l'année 2009 et en versera la moitié dès 2010, le reste étant subordonné à ses performances à venir, a annoncé mercredi son directeur général Baudouin Prot.

"Nous avons provisionné 1 milliard d'euros, dont la moitié est en cash et l'autre différée sur les exercices suivants et conditionnée aux résultats", a-t-il expliqué à la presse, en précisant que ces dispositions étaient conformes aux règles du G-20.

Il est possible que ces 500 millions d'euros supplémentaires ne soient pas versés, si les résultats ne sont pas au rendez-vous, a-t-il ajouté.

La banque française a quasiment doublé son bénéfice net en 2009, qui s'est élevé à 5,832 milliards d'euros grâce notamment à ses activités de marché.

BNP Paribas avait suscité un scandale en août en reconnaissant qu'elle avait mis de côté près d'un milliard d'euros pour ses traders sur le seul premier semestre. Elle avait ensuite fait machine arrière, en s'engageant à diminuer de moitié l'enveloppe prévue.

"Nous sommes l'unique banque au monde à publier ce chiffre, et nous souhaitons que les autres banques fassent de même", a déclaré de son côté Georges Chodron de Courcel, le directeur général délégué.

Selon M. de Courcel, "BNP Paribas paye moins ses traders" que les banques concurrentes.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

En 2008, les traders de BNP Paribas n'ont touché aucune rémunération variable, a rappelé un porte-parole de la banque, en ajoutant que leur salaire fixe était comparable à celui d'un cadre moyen. "C'est le bonus qui fait la différence, il peut atteindre dans certains cas jusqu'à 10 fois le salaire fixe", a-t-il ajouté.