BforBank, filiale en ligne du Crédit Agricole, a publié des premiers chiffres encourageants, qui cadrent avec les objectifs et le positionnement affichés lors de son lancement. Reste à savoir si elle parviendra à tenir ce rythme durablement.

15.000 clients au 31 décembre dernier, pour un encours total de 800 millions d'euros et une épargne moyenne de 53.000 euros par compte ouvert : BforBank est dans les temps.

Le 8 octobre dernier, au moment de son lancement, la filiale en ligne du Crédit Agricole avait en effet annoncé un objectif, sur un an, de 30.000 à 40.000 clients, pour un encours compris entre 1,5 à 2 milliards d'euros. Après trois mois, BforBank a fait en gros la moitié du chemin.

CSP+ et urbain

Ce premiers chiffres semblent également conforter son positionnement stratégique. Bforbank a en effet réussi à attirer les clients fortunés et très impliqués dans la gestion de leur patrimoine qui sont son cœur de cible.

Le portrait de son client type, brossé par André Coisne, directeur général de l'enseigne, le confirme : « Les premiers résultats esquissent un profil plutôt masculin, CSP+ et urbain. L'âge est moins discriminant que le patrimoine. Avec plus de 50.000 euros par compte, les clients de BforBank appartiennent aux 3,5 millions de foyers aisés en France que nous ciblons. »

Fidéliser

Désormais, l'enjeu, pour BforBank, est non seulement de maintenir le rythme de nouveaux arrivants, mais aussi de les fidéliser. Elle dispose pour cela d'un catalogue de produits très compétitifs. BforBank Vie, son assurance vie multisupports, a rapporté 4,50% nets en 2009. Et son Livret, même hors promo (5% actuellement, sur 100.000 euros et pendant trois mois), affiche un taux brut de 2,50%, qui le situe dans la fourchette haute du marché actuel.

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Reste à savoir si cela suffira, face à la concurrence de Fortunéo, Boursorama ou même Barclays, qui tous proposent, en plus des produits d'épargne et des placements, des comptes courants (rémunérés ou non) et aussi des cartes bancaires gratuites.