Inventé il y a trois siècles et demi, le chèque vit sans doute ses dernières années en Grande-Bretagne. Le Conseil des paiements britannique s'est en effet prononcé pour sa suppression en 2018.

Le Conseil des paiements britannique, qui supervise les moyens de paiements au Royaume-Uni, estime, dans un communiqué publié hier, que le chèque est en « déclin terminal ».

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : l'utilisation du chéquier en Grande-Bretagne décline régulièrement depuis 1990, année de son apogée, avec une nette accélération au cours des cinq dernières années. Les paiements par chèques représentaient en 2008 moins de 3% du total des transactions, hors espèces.

De plus en plus de magasins britanniques cessent d'ailleurs de les accepter, principalement à cause de leur coût de traitement et leur manque de sécurité.

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Le Conseil des paiements a donc fixé à 2018 l'horizon de cette disparition. Il a toutefois prévu de ne trancher définitivement la question qu'en 2016, après s'être assuré que la population était correctement préparée.