La banque en ligne ING, qui revendique 1 million de clients en France, est entrée en discussions exclusives avec le leader du marché, Boursorama et sa maison-mère Société Générale, pour trouver un accord facilitant le transfert des clients. Les deux parties visent un accord définitif d'ici avril 2022. S'ils y parviennent, seraient transférés les comptes courants, livrets, assurances vie et placements boursiers. Le crédit immo et le crédit conso ne basculeront pas chez Boursorama Banque.

Fin du suspense ? Chez les clients d'ING, depuis le 21 décembre 2021 et l'officialisation par ING qu'elle « se retire du marché de la banque en ligne en France », la tension est palpable chez les clients. Doivent-ils partir au plus vite ? Attendre ? La revente du portefeuille clients sera-t-elle avantageuse pour eux ?

Banque en ligne : que vont devenir les clients français d'ING ?

Le suspense a donc pris fin ce mardi 1er février, même si l'annonce du jour devra évidemment être confirmée dans les prochaines semaines. Ce mardi matin, à 8h, ING d'une part et Boursorama-Société Générale d'autre part ont diffusé un communiqué annonçant l'entrée en discussions exclusives « en vue de proposer la meilleure solution bancaire alternative aux clients de sa banque en ligne en France » (version ING) et de « proposer aux clients particuliers d'ING en France la meilleure solution bancaire alternative » (version Boursorama).

Un protocole d'accord a été signé hier, lundi 31 janvier, « avec l'intention de parvenir à un accord définitif au plus tard en avril 2022 », affirme ING, qui ajoute : « Les clients d'ING n'ont aucune action à engager pour le moment [sauf s'ils veulent passer dans une autre banque que Boursorama Banque, NDLR]. Ils seront informés individuellement avant tout changement concernant leurs produits. »

Epargne et banque en ligne, pas le crédit

« Cet accord définitif, dont le périmètre exact reste à préciser, explique ING, concernerait la banque au quotidien (comptes courants et cartes bancaires), les livrets, l'assurance vie, ainsi que les comptes-titres et PEA. Les crédits ne feront pas partie du périmètre de l'accord. Les crédits immobiliers continueront d'être gérés par ING. Le maintien chez ING des crédits à la consommation est à l'étude. » Quelle que soit l'issue concernant les crédits, les conditions, « en particulier les mensualités et les taux, resteront, dans tous les cas, inchangées », affirme la banque en ligne quittant la France.

L'assurance vie est un dossier particulier, car il implique l'accord et l'intervention de l'assureur Generali, gestionnaire du contrat ING Vie : « Concernant l'assurance vie, produit pour lequel ING exerce le rôle de courtier auprès de Generali Vie, les termes des contrats, en particulier le maintien des investissements, l'antériorité fiscale et les bénéficiaires désignés, resteront dans tous les cas inchangés », rassure ING.

« Grâce à une vision partagée de la banque en ligne et à une gamme de produits performants, nous sommes convaincus que Boursorama constituera la meilleure alternative pour les clients d'ING » déclare Frédéric Niel, directeur de la banque en ligne d'ING en France, dans son communiqué.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Côté Boursorama Banque, le directeur général Benoit Grisoni, insiste sur les « clients d'ING appétents à un modèle 100% mobile, sensibles à notre promesse de frais les plus bas du marché, avec une expérience digitale reconnue sur une offre complète de produits performants. » Frédéric Oudéa, directeur général de Société Générale, souligne que sa banque en ligne passe ainsi « un cran » supplémentaire dans son développement : « En 2021, Boursorama a consolidé sa position de leader incontesté de la banque en ligne en France avec plus de 3,3 millions de clients à fin décembre 2021. La signature de cet accord nous permettrait d'accélérer encore la trajectoire de très forte croissance de Boursorama. »

Clients ING, quelle est la meilleure banque en ligne pour vous ?