Plan du site Rechercher

Hello Bank : la nouvelle offre Hello One face à Boursorama, ING et N26

Carte Hello One et application mobile
Capture d'écran - hellobank.fr

Hello Bank, la banque mobile de BNP Paribas, lance Hello One, sa nouvelle offre d’entrée de gamme. Gratuite, sans conditions de revenus, elle vient marcher sur les plates-bandes de Boursorama Welcome, ING Essentielle ou encore N26. Et présente quelques atouts.

« La banque en ligne pour tous ». C’est avec ce slogan que Boursorama Banque a été, en septembre 2017, la première banque en ligne à lancer une offre de banque au quotidien gratuite et sans conditions de revenus. Une réponse à l’arrivée en France de néobanques venues d’autres pays européens, l’Allemande N26 en tête. Première à réagir à cette nouvelle concurrence, Boursorama a été rejointe depuis par ING, avec son offre Essentielle, et depuis ce matin par Hello Bank.

La banque mobile de BNP Paribas vient en effet de revoir de fond en comble son catalogue. Et notamment son entrée de gamme. Exit, pour les comptes individuels, la traditionnelle Visa Classic, gratuite à condition de pouvoir justifier de 1 000 euros de revenus nets mensuels. Elle est remplacée par une carte inédite, baptisée Hello One, gratuite également et cette fois sans conditions de revenus. Pour les voyageurs, Hello Bank lance également Prime, facturée 5 euros.

Lire aussi : Hello Prime, Boursorama Ultim, Fortuneo Fosfo : le match des nouvelles cartes premium

Une offre qui tient la route

Comment se place cette nouvelle carte One par rapport à la concurrence ? Nous avons comparé ses caractéristiques avec les principales offres gratuites et sans conditions de revenus du marché : Boursorama Welcome, ING Essentielle et l’offre standard de N26.

Hello
One
Boursorama
Welcome
ING
Essentielle
N26
standard
RéseauVisa + CBVisa + CBMastercardMastercard
Type de carteContrôle de soldeContrôle de soldeContrôle de soldeContrôle de solde
Plafond de paiement par défaut1 000 € / 30 jours400 € / 30 jours2 000 € / 30 jours20 000 € / 30 jours
Plafond de retrait par défaut400 € / 7 jours100 € / 7 jours500 € / 7 jours10 000 € / 30 jours
Découvert autoriséNon100 €
révisable après
un trimestre
NonNon
ChéquierOuiOuiNonNon
Retraits en eurosGratuit dans les DAB BNP Paribas
et filiales,
1 € ailleurs
Gratuit5 gratuits par mois, puis 1 €5 gratuits par mois, puis 2 € pièce
Paiements en devisesGratuitGratuit2%
du montant
(minimum de 0,50 €)
Gratuit
Retraits en devises1,50 %
du montant
1,94%
du montant
2%
du montant
(minimum de 0,50 €)
1,70 %
Virement instantané1 €Gratuit
(1 par 24 h,
limite de 500 €)
NonNon
Assurances voyageNonNonNonNon
Paiement mobileApple Pay,
Paylib
Apple Pay,
Samsung Pay,
Google Pay
NonApple Pay,
Google Pay
Condition de gratuitéNon1 paiement / mois
sinon 5 €
NonNon

Verdict : Hello One tient la route. Elle apparaît même comme l’offre d’entrée de gamme la plus complète du moment. Par rapport à ING Essentielle et N26, elle a l’avantage d’intégrer un chéquier, qui s’avère encore souvent utile au quotidien. Elle est aussi plus généreuse financièrement sur les paiements et retraits, en euros comme en devises, à condition d’utiliser les distributeurs automatiques (DAB) de BNP Paribas en France.

Par rapport à Boursorama Welcome, elle permet de bénéficier, par défaut, de meilleurs plafonds de paiements et retraits. Elle tolère aussi l’inactivité du compte, alors que Boursorama demande au moins un paiement par mois pour éviter 5 euros de frais. Pas de découvert possible, en revanche, quand Welcome affiche une tolérance de 100 euros.

A consulter : une prime de bienvenue de 80 euros pour l’ouverture d’un compte Hello One

Un accès, même réduit, au réseau BNP Paribas

Autre point fort : l’accès au réseau BNP Paribas. Certes, les nouveaux venus pour One ne peuvent plus, au contraire des anciens clients Hello, se rendre à un guichet de la banque pour y déposer des espèces : ils doivent se contenter pour cela des automates. C’est toujours mieux, toutefois, que les concurrents, qui n’acceptent pas du tout les dépôts d’espèces. Fini également les retraits de dépannage, qui permettaient de récupérer du cash aux guichets, même sans carte bancaire.

En revanche, les dépôts de chèque aux guichets sont toujours possibles. Là encore, c’est un plus par rapport à la concurrence : chez Boursorama et ING, il faut envoyer ses chèques par la poste, à vos frais. Quant à N26, elle ne propose tout simplement pas le service.

Partager cet article :

© MoneyVox / VM / Janvier 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox
Commentaires

Pour ajouter ou interagir avec les commentaires,
vous devez être connecté à votre compte Moneyvox.

Publié le 20 janvier 2020 à 21h42 - #1Squirrel
  • Homme
  • Var
  • 57 ans

Quand je vois les plafonds de retraits et paiements ridicules je me dis que, finalement, la gratuité à un prix.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui0Non0