Près de la moitié des Français sont à découvert au moins une fois par an. Une situation qui coûte très cher. Mais il existe une solution pour limiter les frais.

C'est a priori une bonne nouvelle concernant la santé financière des ménages. Selon une étude publiée par Panorabanques ce mardi, 46% d'entre eux sont dans le rouge au moins une fois par an contre 51% l'année passée. Quant au montant moyen du découvert, il est lui aussi en recul : 232 euros contre 246 euros en 2020.

Qui sont les personnes les plus touchées par le découvert bancaire ? Il s'agit d'abord de ceux vivant avec des enfants : 58% d'entre eux sont à découvert au moins une fois par an contre 39% pour ceux qui vivent sans enfants. Les jeunes sont aussi plus impactés. 51% des 18-34 ans connaissent au moins une situation de découvert par an contre 38% pour les 66 ans et plus. Sans surprise, les particuliers avec des revenus modestes sont plus susceptibles d'être à découvert. 50% des Français qui gagnent moins de 1 500 euros par mois sont à découvert au moins une fois par an. C'est 16 points de plus que ceux gagnant plus de 3 000 euros par mois.

Mais parfois, la situation est plus inquiétante. Ainsi, plus d'un Français sur cinq (22%) dépasse son autorisation de découvert, ce qui entraîne des frais plus élevés. « Lorsque les Français sont en dépassement de découvert, le montant de ce dépassement s'élève en moyenne à 284 euros en 2021 », souligne Panorabanques. C'est malgré tout 11 euros de moins que l'année passée.

La solution pour payer moins cher

« Le découvert bancaire coûte très cher ! Surtout le découvert non autorisé. Pour éviter les frais, négociez votre autorisation de découvert et/ou tournez-vous vers une banque qui propose la gratuité des commissions d'intervention. C'est le cas de plusieurs banques en ligne comme BforBank, Boursorama Banque ou Fortuneo », souligne Laure Prenat, directrice générale de Panorabanques. D'après ses calculs, le coût du découvert est 29 fois plus faible dans une banque en ligne que dans les enseignes traditionnelles.

Jusqu'à 120 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Ainsi, pour les frais d'utilisation du découvert autorisé, le taux nominal annuel des agios à payer varie de 7% (BforBank, Boursorama Banque, et Fortuneo) à plus de 15% (BNP Paribas et La Banque Postale par exemple).

Taux des découverts autorisés ou non autorisés dans les banques

En situation de découvert non autorisé, il faut s'attendre à se voir facturer des commissions d'intervention. Elles sont plafonnées depuis 2014 à 8 euros par commission et 80 euros par mois. 9 banques sont en deçà de ce plafond d'après Panorabanques dont La Banque Postale (6,90 euros), le Crédit Mutuel Maine-Anjou Basse-Normandie (7,70 euros) ou encore le Crédit Coopératif (4 euros). En revanche, ces commissions sont gratuites dans la plupart des banques en ligne.

Le comparatif des banques en ligne