Fortuneo

Stratégie patrimoniale : avis et conseils pour la suite

JLTT

Nouveau membre
C'est 8% annuel par rapport au capital restant à rembourser.
Certaines plateformes proposent des robots d'investissement répondant à vos critères pour que ce ne soit pas chronophage.

Cordialement
 

aya

Contributeur
Certaines plateformes proposent des robots d'investissement répondant à vos critères pour que ce ne soit pas chronophage.
Pour la modique somme de combien ? :)

Si c'est comme Yomoni et WeSave, la gestion pilotée arrive toujours à se débrouiller pour télécommander jusqu'au porte-monnaie ;)
 

2PassaG

Contributeur régulier
En résumé je peux vous conseiller d'investir dans le crowfunding notamment en raison des taux d'intérêt attractifs
Les taux sont attractifs parce qu'ils rémunèrent un risque. Le problème est que le risque est très élevé pour une rémunération pas si exceptionnelle.
7% à 4 ans, c'est ce que vous pouvez avoir en prêtant de l'argent à Casino par exemple. Une entreprise faisant 36 milliards de chiffre d'affaire. (Ne parlons pas des 11% pour Vallourec)

Le crowdfunding est avant tout un petit plaisir personnel: on prête à des entreprises dont on croit être proche, en se disant que ça les aidera tout en rapportant de l'argent. Mais du point de vue investissement, c'est un des investissements les plus risqués qui existent: bien plus risqué que d'acheter des actions.
 

aya

Contributeur
C’est bien ce qu’il me semble aussi. Investir dans une action contribuera au développement global d’une entreprise.

Investir dans un projet de crowdfunding immobilier me paraît haletant. On lit des plans, l’emplacement d’un projet... On suit l’avancée de la construction ou de la rénovation. On est concerné de À à Z, on voit le produit fini, c’est du concret. Ce type d’investissement donne du sens mais il est vrai que pour le moment je reste en retrait par rapport aux autres classes d’actifs.
 

2PassaG

Contributeur régulier
Investir dans un projet de crowdfunding immobilier me paraît haletant. On lit des plans, l’emplacement d’un projet... On suit l’avancée de la construction ou de la rénovation. On est concerné de À à Z, on voit le produit fini, c’est du concret.
Ca, c'était "avant".
Avec les robots d'investissement dont parle JLTT, les projets sont souvent financés quelques minutes après leur apparition, ne laissant aucun temps de réflexion, ni d'appropriation.
 

aya

Contributeur
Bonjour,

Suite aux différentes lectures sur ce forum et à l'analyse des performances de mes différentes assurances-vie en 2019, j'ai arbitré deux contrats étant déjà bien exposé à l'ETF World (PEA, assurances-vie).

LinXea Spirit
Vente de 1000€ de l'ETF World pour un achat du même montant de l'UC SC Tangram.

L'allocation de cette assurance-vie est désormais :
- 50% sur un ETF World ;
- 33% sur le fonds euros ALT2 ;
- 27% sur la SC Tangram.

Fortuneo Vie
Vente de 950€ du fonds euros Suravenir Rendement pour un achat du même montant de l'UC Allianz Foncier.
Vente de 170€ du fonds euros Suravenir Rendement et vente de 360€ de l'ETF World pour achat de l'UC DPAM L Bonds Higher Yield B.
Vente de 1000€ de l'ETF World pour un achat du même montant de l'UC Comgest Monde.

L'allocation de cette assurance-vie est désormais :
- 1% sur le fonds euros Suravenir Opportunités (que je renforcerai par un nouveau versement) ;
- 28,5% sur un ETF World ;
- 15% sur l'UC DPAM L Bonds Higher Yield B.
- 27% sur l'UC Allianz Foncier ;
- 28,5% sur l'UC Comgest Monde.


Nous avons également deux assurances-vie (avec les montants les plus conséquents) que nous avions souscrites il y a 2 ans avec un CGPI. Les rendements de ces deux supports en 2019 sont très mauvais comparés à ceux que je gère moi-même. L'une d'elle à même des frais conséquents sur le fonds euros. Nous donnons une chance à notre CGPI en 2020 pour se rattraper, sans quoi, nous gérerons nous-même nos contrats comme les autres.

J'en profite pour remercier tous les membres, surtout les plus influents, pour leurs bons conseils sur les différentes files de discussion.
 
Haut