« UNE SEMAINE D'ATTENTE ». Sur Twitter mais aussi sur Facebook ou Instagram, les clients signalent en nombre leur étonnement de voir des virements initiés le 10 juin rester désespérément « en attente ». Contacté, le responsable de la marque Nickel assure que le problème est réglé et que l'argent sera versé ce vendredi 17 juin en fin de journée.

« J'ai envoyé un virement le vendredi 10 juin à un autre compte bancaire et il n'est toujours pas reçu à ce jour. Ça fait 7 jours. » A l'image de Soraïa, qui envoie ce vendredi matin ce message en public sur Twitter à @CompteNickel, de nombreux clients ont vu leurs virements sortants de leur compte Nickel vers un compte dans une autre banque ne pas aboutir. Ou plutôt : les virements ont bel et bien été validés... mais l'argent n'arrive pas sur le compte du destinataire.

Combien de clients ont ainsi vu leurs virements bloqués ? L'enseigne Nickel ne répond pas sur ce point. Mais le responsable de la marque, Philippe Serre, affirme à MoneyVox que le problème a bien été identifié, a été « réglé » et que les virements seront tous passés d'ici la fin de journée, ce vendredi 17 juin.

Que s'est-il passé ? « Suite à une intervention technique, il y a eu un souci dans les envois de fichiers de virements », explique Philippe Serre. Un problème informatique, donc. « Deux fichiers sont concernés : un fichier de virements sortants du 10 juin et un fichier de virements du 14 juin. Pour le 14 juin, le temps que le problème soit résolu, cela n'entraîne qu'un jour de décalage par rapport aux 48h habituelles de délai maximum pour un virement. Pour le fichier du 10 juin, effectivement, cela fait plus de retard... » Mais les clients bloqués verront donc, promet-il, le virement arriver à bon port ce vendredi.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Quid des clients dont ce délai entraînerait des retards de paiement ? Par exemple des paiements à une administration publique ? « Si de tels problèmes sont identifiés, ils seront traités au cas par cas », répond Philippe Serre.

Nickel : pourquoi ses clients l'apprécient