La fédération Nord Europe a annoncé, lundi, avoir rejoint depuis le 1er janvier Crédit Mutuel Alliance Fédérale, la principale entité de la banque mutualiste qui représente désormais 14 fédérations sur 18.

Avec près d'un million de clients sur 7 départements du Nord de la France (1) et 250 agences, le Crédit Mutuel Nord Europe (CMNE) était jusqu'ici la plus importante des fédérations encore indépendantes des deux confédérations rivales, l'Alliance Fédérale (basée à Strasbourg) et Arkéa (basée à Brest). C'est donc une prise de choix pour l'Alliance Fédérale, qui revendique désormais 29 millions de sociétaires et clients.

« Cette convergence mutualiste permettra de prolonger des synergies déjà existantes depuis des années avec Crédit Mutuel Alliance Fédérale », ont déclaré, dans un communiqué, Olivier Oger et Éric Charpentier, respectivement président et directeur général de Crédit Mutuel Nord Europe, qui est présent dans les départements de l'Aisne, des Ardennes, de la Marne, du Nord, de l'Oise, du Pas-de-Calais et de la Somme.

Jusqu'à 120 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

L'Alliance fédérale plus que jamais dominante

Depuis le début des années 2000, le groupe Alliance Fédérale, qui s'appelait auparavant Crédit Mutuel-CM11, n'a cessé d'attirer de nouvelles fédérations dans son orbite pour devenir peu à peu l'entité dominante du groupe bancaire mutualiste. Cette suprématie n'est pas du goût de tous, et notamment de Crédit Mutuel Arkéa qui rassemble les fédérations Bretagne et Sud-Ouest et cherche depuis des années à s'émanciper de la tutelle de l'organe centrale. Après l'adhésion de Nord Europe, seules deux fédérations, Océan et Maine Anjou - Basse Normandie, restent indépendantes des deux confédérations.

La guerre des Crédits Mutuels

(1) Aisne, Ardennes, Marne, Nord, Oise, Pas-de-Calais, Somme