Le groupe bancaire Crédit Agricole a presque multiplié par deux son bénéfice net au premier trimestre 2021, par rapport à il y a un an, à 1,75 milliard d'euros, grâce à une activité « très soutenue » dans tous les métiers.

Sur les trois premiers mois de 2020, le groupe mutualiste avait enregistré un bénéfice net de 908 millions d'euros. Crédit Agricole ne détonne pas par rapport à ses concurrents français, qui ont tous fait état d'un bond conséquent de leurs bénéfices nets au premier trimestre. La hausse a été permise « grâce à un niveau d'activité très soutenu dans tous les métiers, en dépit du contexte sanitaire, et qui pour certains métiers a rejoint les niveaux observés pré-crise », constate Crédit Agricole dans son communiqué.

Il cite les pôles gestion d'épargne et assurances, et grandes clientèles comme ceux ayant enregistré une hausse particulièrement importante des revenus. « Ce sont des résultats qui ont été très solides », s'est félicité lors d'une conférence de presse Philippe Brassac, directeur général du groupe. Il a insisté sur le fait que la reprise devait se faire « le plus fort et le plus rapidement possible » pour éviter que l'Europe ne décroche face à la Chine et aux Etats-Unis. « Il n'y a pas de mur de dettes qui viendrait entraver la relance possible », même si « la partie n'est pas gagnée d'avance », a-t-il fait valoir.

Le produit net bancaire (PNB), l'équivalent du chiffre d'affaires, a progressé de 8,2% sur un an, à 9,05 milliards d'euros. « En dépit du contexte sanitaire, la dynamique commerciale des Caisses régionales est très soutenue sur le premier trimestre 2021 », a relevé le groupe.

Crédit Agricole SA (Casa), l'entité cotée de la banque mutualiste, a de son côté enregistré une hausse de son bénéfice net de 63,9% à 1,05 milliard d'euros, tandis que son PNB a progressé de 5,6% à 5,49 milliards d'euros. Le coût du risque a été divisé par deux au premier trimestre, comparé à un an plus tôt, à 537 millions d'euros, contre 930 millions.

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

Concernant l'opération de rachat de la banque italienne Credito Valtellinese (Creval), réalisée le mois dernier, le groupe espère réaliser la fusion dès cette année. L'Italie est le deuxième marché de Crédit Agricole, où il est présent à travers Crédit Agricole Italia. « Crise Covid ou pas crise Covid, ça se passe bien, y compris sur le plan financier », a déclaré Philippe Brassac pour commenter l'activité dans le pays.