Crédit Mutuel Arkéa, entité sécessionniste du groupe bancaire mutualiste, a annoncé lundi soir le départ en mai de son président Jean-Pierre Denis, qui était l'artisan du projet de scission engagé depuis 2018.

En poste depuis 2008, « Jean-Pierre Denis a fait part de sa décision de ne pas demander, lors de l'assemblée générale le 11 mai prochain, le renouvellement de son mandat d'administrateur du Crédit Mutuel Arkéa qu'il cessera donc de présider à partir de cette date », a fait savoir la banque dans un communiqué.

Ces derniers mois, Jean-Pierre Denis était apparu en retrait de la communication d'Arkéa, qui rassemble les fédération Bretagne et Sud-Ouest du Crédit Mutuel, ainsi qu'une multitude de filiales.

Jean-Pierre Denis était notamment l'artisan d'un projet d'indépendance engagé depuis 2018, consistant pour Arkéa à quitter purement et simplement le giron du groupe Crédit Mutuel pour voler de ses propres ailes. Ce projet a toutefois pris beaucoup retard et semble aujourd'hui largement enlisé, même si l'établissement s'est redit lundi « résolument déterminé à l'obtenir ».

Deux départs rapprochés

Reste que ce départ ressemble à la fin d'une époque pour Arkéa, qui perd ainsi son deuxième dirigeant en moins d'un an, après le départ début 2020 de l'ancien directeur général Ronan Le Moal.

Ensemble, Jean-Pierre Denis et Ronan Le Moal ont formé plusieurs années durant un tandem dynamique, qui a notamment conduit Arkéa dans une stratégie d'ancrage territorial et de diversification avec de multiples investissements dans de jeunes pousses prometteuses.

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Le duo s'était toutefois aussi engagé dans un bras de fer politico-judiciaire avec la Confédération nationale du Crédit Mutuel, l'organe central du groupe, l'accusant de tentatives de centralisation et de favoritisme vis-à-vis de l'autre entité dominante, le Crédit Mutuel Alliance Fédérale, basée à Strasbourg.

S'en était suivie une multitude de procès, presque tous déclenchés puis perdus par Arkéa.

Sollicitée par l'AFP, la Confédération nationale du Crédit Mutuel a affirmé prendre acte du départ de Jean-Pierre Denis, saluant en lui « l'artisan du développement du Crédit Mutuel Arkéa dans ses territoires de Bretagne et du Sud-Ouest et à travers ses filiales, dans le cadre protecteur et durable du Crédit Mutuel ».