Des contacts à distance, mais une attention accrue pour les clients en difficulté : voici le mot d’ordre véhiculé par la plupart des réseaux bancaires face à cette crise sanitaire. La Banque Postale a même détaillé les gestes envisageables.

La filiale bancaire de la Poste se dit « encore plus attentive aux situations de fragilité financière occasionnée par la crise sanitaire actuelle » : « Nous avons d’ores et déjà mis en place un dispositif pour accompagner tous les clients particuliers affectés par une baisse de revenus ou par un surcroît de dépenses », explique un porte-parole contacté par MoneyVox, qui insiste sur le fait que l’accompagnement des clients en difficulté à cause du coronavirus et du confinement est une « priorité ».

Ainsi tous les clients faisant face à une difficulté financière ponctuelle sont invités à solliciter leur banque, de préférence par téléphone ou par messagerie sécurisée. La Banque Postale précise qu’elle traitera en priorité les « appels de clients » faisant « suite à des rejets de chèques ». Et l’établissement se dit ouvert à « un aménagement du découvert à la demande des clients » en difficulté financière à cause des circonstances exceptionnelles du coronavirus.

Assurance habitation : économisez jusqu'à 40% grâce à notre comparateur en ligne

Report d'échéance de crédit possible

La communication de la Banque Postale se veut aussi rassurante sur l'alimentation des automates bancaires en billets. Sur les 1 600 bureaux de postes existants, « les bureaux avec forte intensité d’opérations de retraits et/ou dépôts d’espèces ont été identifiés et sont ouverts ». Par ailleurs, concernant les clients remboursant un crédit bancaire, la « mise en place d'un report de 3 mois de l’échéance » est envisageable, en particulier pour les travailleurs indépendants, artisans et salariés au chômage partiel.

Lire aussi : Quelles options pour adapter votre remboursement de prêt immobilier face à la crise du Covid-19 ?