La banque CIC, filiale du Crédit Mutuel, a vu son produit net bancaire, équivalent du chiffre d'affaires, progresser de 4,6% au troisième trimestre. Ce résultat est porté par tous les métiers du CIC, et en particulier par la banque de détail, selon un communiqué publié jeudi.

Côté résultats, le CIC a dégagé un PNB de 1,09 milliard d'euros ce trimestre. La banque de détail, principal contributeur aux revenus, a vu son PNB progresser de 6,5%, à 873 millions d'euros. Le réseau revendique une hausse de 2,3% du nombre de ses clients par rapport à septembre 2014, s'approchant des 5 millions (très exactement 4.973.996 clients à la fin septembre).

Environ 4 millions de particuliers

Dans les chiffres clés 2015, arrêtés au 31 décembre dernier, la banque revendiquait près de 4 millions de clients particuliers et par ailleurs envrion 80.000 associations, plus de 600.000 professionnels et plus de 100.000 entreprises. Le CIC annonce par ailleurs une augmentation de 3,3% de l'encours de crédits au 31 septembre, et de 7,6% de ses dépôts.

La banque de financement (+1,2%), la banque privée (+5,9%) et le capital-développement (+26,3%) progressent également mais les activités de marchés accusent une baisse des revenus (-40,8%). Le coût du risque (provisions pour risques d'impayés) recule de 14%, à 43 millions d'euros. Sur neuf mois, le CIC voit son PNB augmenter de 8,5% à 3,63 milliards d'euros.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Fusion-absorption de CM-CIC Securities

Le groupe annonce en outre un projet de fusion-absorption au 1er janvier 2016 du courtier CM-CIC Securities, dont il détient 100% du capital et des droits de vote. Cette opération, qui vise à « mieux servir les clients en leur proposant une offre étendue de solutions de marché tout en rationalisant les moyens mis en œuvre » est soumise à l'accord des autorités et au retrait de l'agrément d'entreprises d'investissement à CM-CIC Securities.