Le président du directoire du groupe bancaire BPCE, François Pérol, a obtenu le prolongement, de manière anticipée, de son mandat jusqu'en 2020. Il courait auparavant jusqu'en mai 2017.

La décision concernant sa prolongation a été décidée à l'unanimité par le conseil de surveillance du groupe. « Le conseil de surveillance a demandé à François Pérol de composer un nouveau directoire pour le 16 novembre, date du prochain conseil de surveillance », précise le communiqué de BPCE.

Cette reconduction lui donne désormais suffisamment de visibilité pour, d'abord, mener à bien le plan stratégique à horizon 2017 de BPCE et ensuite préparer la feuille de route suivante.

Relaxé fin septembre

Elle intervient quelques semaines après que l'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée, sous Nicolas Sarkozy, a été relaxé par le tribunal correctionnel de Paris, devant lequel il comparaissait pour « prise illégale d'intérêts ». Il était reproché à François Pérol d'avoir accepté de prendre la tête du groupe issu du mariage de Banque populaire et de Caisse d'Epargne, alors qu'il avait suivi cette fusion à l'Elysée.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Le parquet, qui avait requis contre lui une peine de deux ans de prison avec sursis et 30.000 euros d'amende ainsi qu'une interdiction définitive d'exercer toute fonction publique, a toutefois fait appel dans ce dossier.