BNP Paribas va recommencer à recruter aux Etats-Unis dans le cadre d'une stratégie de développement de ses activités en banque d'investissement, et l'embauche « d'au moins 100 à 200 personnes » devrait être annoncée plus tard cette année, selon le Wall Street Journal.

L'objectif pour la troisième banque européenne par les actifs est d'accroître d'un milliard d'euros dans les deux à trois prochaines années ses revenus tirés de la banque d'investissement aux Etats-Unis, indique samedi sur son site internet le quotidien économique américain. La banque d'investissement a généré l'an dernier pour 9,72 milliards d'euros d'activité, souligne le WSJ, qui cite des personnes proches du dossier.

Ayant largement terminé sa restructuration et remis à niveau ses fonds propres, BNP Paribas engagerait de la sorte la deuxième étape de sa stratégie de relance, après avoir annoncé en février un plan pour accroître de 50% ses revenus en Asie d'ici 2016. Ces derniers mois, BNP Paribas a déjà procédé à quelques embauches aux Etats-Unis, notamment d'une « demi-douzaine de traders » spécialisés dans les investissements à haut risque et fort rendement.

Un total de 18.600 employés aux Etats-Unis

La banque d'investissement de BNP Paribas emploie aux Etats-Unis 3.000 de ses 18.600 employés. Le groupe français avait réduit l'an dernier ses effectifs américains dans ce domaine d'environ 5%, ajoute le journal. Toutes activités confondues, BNP Paribas compte 15.100 salariés aux Etats-Unis, son second marché. La vaste majorité (11.766) dépend de sa filiale de banque de détail Bank of the West, active dans le centre et l'ouest du pays.

Comme l'avait déjà indiqué la semaine dernière le Financial Times, le WSJ ajoute que la banque française envisage de fusionner l'ensemble de ses activités américaines en une seule entité, pour anticiper sur le durcissement de la législation des Etats-Unis en matière de solvabilité.