Selon un classement élaboré par le quotidien économique en ligne l'Agefi, Rothschild a ravi à BNP Paribas la première place des banques conseil en fusions et acquisitions en France pour l'année 2012, dans un marché en chute libre.

Rothschild a conseillé 77 opérations, représentant au total 38,8 milliards d'euros, dont la fusion entre GDF Suez et International Power, ainsi que celle entre EDF et Edison, toutes deux conclues en 2012.

En 2011, la banque n'était que cinquième du palmarès, établi en fonction du montant des transactions, mais était la plus active en nombre d'opérations. BNP Paribas, qui était en tête de ce classement depuis trois ans, est reléguée à la seconde place, avec 56 opérations, dont les deux précédemment annoncées, pour 35,9 milliards d'euros. Suivent dans le palmarès, Lazard Frères (42 opérations pour 31 milliards d'euros) et Morgan Stanley (22 opérations pour 24,2 milliards).

La deuxième banque française, Société Générale, arrive à la cinquième place du classement, avec 48 opérations pour 24 milliards d'euros, juste devant Barclays (14 opérations pour 24 milliards).

« Chute libre » en 2012

L'Agefi prévient que le marché a été « en chute libre » en 2012 en France. Le classement intègre en outre des transactions annoncées en 2011, une bonne année, mais seulement conclues en 2012, en raison des délais de bouclage qui s'allongent. Pour 2012, selon le quotidien, la collecte atteint 113 milliards d'euros de transactions, contre plus de 190 milliards en 2011 et 100 milliards en 2010.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 400 € grâce à notre comparatif des assurances vie

L'Agefi se veut prudent pour 2013. Le quotidien souligne que les banquiers espèrent une meilleure année en raison du rebond des marchés financiers, mais les chiffres du quatrième trimestre restent faibles, à 16 milliards d'euros, contre 28 milliards un an plus tôt. Un autre classement du même type, publié fin décembre par le bimestriel Fusions et acquisitions, plaçait quant à lui en tête la banque d'affaires franco-américaine Lazard, devant BNP Paribas, selon le critère du montant des opérations.